Dillon Carman a publié cette photo sur les réseaux sociaux pour annoncer à ses fans que la revanche avec Simon Kean était imminente.

Kean-Carman II en route

TROIS-RIVIÈRES — Après des mois de négociations, tout indique que la revanche entre Simon Kean et Dillon Carman est sur le point d’être officialisée. Les promoteurs des deux clans ont vraisemblablement réussi à enrayer le fossé qui les séparait avant les Fêtes. Une entente de principe a été conclue, ne reste plus qu’à signer les papiers pour mettre sur pied une conférence de presse.

«Je ne veux pas dire que l’entente est officielle car j’attends les contrats. Ce que je peux dire par contre, c’est qu’il est vrai que les deux clans souhaitent se retrouver. Des progrès immenses ont été faits dans les derniers jours. Nous sommes très près de pouvoir annoncer quelque chose qui fera plaisir aux amateurs de boxe… et particulièrement à Simon, qui rêve de prendre sa revanche.»

Carman et ses conseillers ont donc revu leurs demandes à la baisse. De son côté, Estephan a accepté de faire grimper un peu son offre. Résultat, les deux poids lourds se retrouveront huit mois après la première défaite en carrière de Kean chez les pros. «Le clan Carman voulait aller voir sur le marché ce que valait son boxeur. C’est à la suite de ces démarches que nous avons pu reprendre nos négociations. Nous sommes maintenant à la même place. Ne reste plus qu’à coucher ça par écrit!»

Kean a repris l’entraînement en décembre. Il y met toute la gomme depuis le début janvier. Jeudi, il a remis les gants pour la première fois. Sa forme physique est excellente, il est présentement plus léger que lorsqu’il est monté sur le ring face à Carman. Malgré tout, il respectera la volonté de ses proches et il se pliera à un combat préparatoire, avant de se mesurer à nouveau à Carman.

Ce dernier pourrait lui aussi disputer un combat de son côté avant le deuxième choc des poids lourds les mieux cotés au pays. «L’idéal, c’est qu’ils gagnent tous les deux mais même si Carman perdait, on veut quand même le replacer contre Simon. C’est une question de fierté pour notre Grizzly. Espérons que Carman trouvera un moyen de garder les ceintures qu’il nous a prises, car on les veut! Ils feront des combats de retour, c’est comme ça que ça devrait se passer. Mais bon, à la boxe, comme vous savez, nous ne sommes jamais à l’abri des surprises.»

À Shawinigan

Le site pour Kean-Carman II n’est pas encore coulé dans le béton mais selon les informations du Nouvelliste, la première fin de semaine de juin a été ciblée… au Centre Gervais Auto. «J’ai bien aimé nos deux galas en Mauricie l’an passé. Je ne peux rien confirmer pour l’instant, mais disons que les chances qu’on retourne à Shawinigan pour ce combat-là sont excellentes», sourit Estephan.

Président des Cataractes et co-promoteur des deux galas en 2018, Roger Lavergne n’attend que le signal de son partenaire pour lancer la machine promotionnelle. «Nous sommes prêts… si nous sommes choisis. Nous savons que Camille a d’autres options. Nous allons faire nos devoirs comme toujours et nous assurer que notre proposition se démarquera. J’ai déjà eu des discussions avec Camille, je suis convaincu que nous en aurons d’autres dans les prochaines semaines.»

Le 6 octobre dernier, Carman (14-3, 13 K.-O. ) a surpris la planète boxe en passant le K.-O. à Kean (15-1, 14 K.-O.) dès le 4e round, en finale d’un gala présenté au Centre Vidéotron de Québec. L’Ontarien avait lors de cette soirée promis une revanche au Trifluvien, même si rien ne l’obligeait à emprunter cette avenue.

Jeudi, il a un peu vendu la mèche sur les réseaux sociaux en publiant sur Facebook une photo de Kean et lui à la pesée, en inscrivant à l’intention de son rival : Regarde profondément dans mes yeux, tu vas te retrouver perdu dans un cauchemar!

«Ça m’étonne qu’il ait publié ça sur Facebook», a confié Estephan. «Tout ce que je peux dire, c’est qu’il va être surpris quand il va recroiser le regard de Simon. Notre Grizzly, il a du feu dans les yeux en ce moment!»