L'ancien champion canadien Dillon Carman se mesurera à Simon Kean dans le ring du Centre Vidéotron le 6 octobre.

Kean affrontera Carman

Trois-Rivières — Après avoir circulé abondamment au cours des deux dernières années, le nom de Dillon Carman sera finalement associé concrètement à celui de Simon Kean. Selon ce que Le Nouvelliste a appris, l’écurie Eye of the Tiger Management dévoilera mardi que les deux poids lourds canadiens s’affronteront en finale d’un gala qui sera présenté le 6 octobre au Centre Vidéotron de Québec.

Détenteurs des titres International de l’IBO et Francophone de la WBC, Kean (15-0, 14 K.-O.) en sera à une première sortie entre les câbles depuis qu’il a liquidé de façon spectaculaire le Britanno-colombien Adam Braidwood (13-2, 12 K.-O.) dès le troisième round, le 16 juin dernier au Centre Gervais Auto de Shawinigan.

Le nom de Carman (13-3, 12 K.-O.) est bien connu chez les amateurs de boxe de la Mauricie. Depuis quelques années déjà, les partisans du Grizzly souhaitent que leur favori se frottent au colosse ontarien. Celui qu’on surnomme Big Country a d’ailleurs été champion canadien des poids lourds d’octobre 2014 à décembre 2017. C’est d’ailleurs grâce à une victoire par K.-O. devant Éric Martel-Bahoeli qu’il avait acquis sa ceinture. Carman a cependant été détrôné par un autre Ontarien, Mladen Miljas (8-0, 8 K.-O), le 12 décembre dernier, en étant expédié au pays des rêves dès le deuxième round.

Simon Kean détient les titres International IBO et Francophone WBC chez les poids lourds.

Depuis ce revers, Carman a remis les gants en mai dernier, s’offrant une victoire par K.-O. devant le Mexicain Carlos Carreon (7-5, 2 K.-O.). Il devait être en action le 14 juillet face à Keenan Hickmon (6-3-1, 2 K.-O.), à Belleville. Cependant, son opposant s’est retiré du duel au dernier instant.

Pour Kean, il s’agira d’une quatrième sortie dans le ring en 2018. En février dernier, il s’est débarrassé d’Alexis Santos (18-3, 15 K.-O.) au huitième round, au Centre Gervais Auto de Shawinigan, avant de réserver le même médecine à Ignacio Esparza (21-3, 14 K.-O.) au cinquième assaut, au mois d’avril au Centre Vidéotron de Québec.

Au cours des dernières semaines, certains autres noms intéressants avaient aussi été évoqués pour se frotter à l’olympien trifluvien de 29 ans, dont l’Américain Trey Lippe Morrisson (15-0, 15 K.-O.) et Samuel Peter (36-6, 29 K.-O.), un Nigérian résident aux États-Unis.

Lors du gala du 6 octobre, le Drummondvillois Jordan Balmir (10-0, 6 K.-O.) fera les frais d’une demi-finale qui s’annonce électrisante alors qu’il sera confronté à Steven Butler (24-1-1, 21 K.-O.). De plus, un troisième produit du club Performance pourrait être en action lors de cette soirée. Récemment signé par Eye of the Tiger Management, Kaemy Savoie devrait vivre son baptême de feu chez les professionnels.