Le gérant Pierre-Luc Laforest, le directeur général René Martin ainsi que le copropriétaire Michel Côté, à droite, ont été accueillis à l'hôtel de ville de Trois-Rivières par le maire suppléant René Goyette pour la traditionnelle signature du livre d'or.

Kaohi Downing jouait blessé

Releveur numéro un durant la campagne, Kaohi Downing a vu son étoile pâlir en séries alors que plusieurs lui ont reproché d'avoir flanché dans les moments importants.
À sa défense, Downing jouait blessé. Le gérant Pierre-Luc Laforest l'a confirmé lundi.
«Il a une bursite et d'autres maux qui l'ont empêché d'être à 100%.»
Le joueur originaire d'Hawaï a affiché une moyenne de points mérités de 13,50 en trois manches et un tiers en séries, lui qui a accordé cinq points mérités sur six coups sûrs en plus d'effectuer une erreur coûteuse ayant mené à une victoire des Boulders en première ronde.
Downing a effectué sa dernière sortie dans le match numéro deux. Match qu'il avait perdu après avoir concédé trois coups sûrs et deux points mérités en une manche et un tiers.
SMITH OPÉRÉ
Jon Smith a été opéré à la cheville avec succès, hier à Laval. Les dirigeants devront maintenant se pencher sur son cas, à savoir s'il pourra être de retour avec le club l'an prochain.
Smith est un des joueurs les plus appréciés dans le vestiaire et dans les gradins, même s'il n'a pas affiché la même puissance au bâton qu'en 2013.
UNE BAGUE POUR LE POUCE DROIT!
Quand les Aigles recevront leur bague de championnat, il s'agira de la dixième en carrière de Pierre-Luc Laforest, mais sa première comme entraîneur.
«Il m'en manquait une pour le pouce droit. Maintenant, c'est complet», a lancé en riant le gérant des Oiseaux.
CFOU SE FROTTE LES MAINS
Le directeur général de CFOU 89,1, Jean-Philippe Charbonneau, avait raison de sourire hier lors du point de presse des Aigles. La radio étudiante située sur le campus de l'UQTR a présenté tous les matchs des séries et l'application web n'a pas fourni, particulièrement dans les parties disputées au New Jersey. «C'est un heureux problème, on ne s'attendait pas à avoir autant de visites sur le site Internet ainsi que pour l'application mobile. Nous allons remédier à la situation l'an prochain afin qu'un maximum de partisans puissent syntoniser les parties.»
UN TROPHÉE BIEN ORDINAIRE
Le trophée de la Ligue Can-Am ressemble davantage à une coupe attribuée à l'équipe gagnante d'une ligue de garage qu'à un club faisant partie d'un circuit professionnel. Les dirigeants de la ligue auraient intérêt à débourser quelques dollars afin d'offrir un trophée plus respectable...
LES PARTISANS DES AIGLES FONT LA DIFFÉRENCE
Encore une fois cette année, les Jackals du New Jersey auront profité de la «générosité» des partisans de leurs rivaux! Pour chaque billet vendu, une certaine somme était retenue afin de payer le salaire des joueurs en finale. Si les Aigles ont attiré en moyenne 3519 personnes par rencontre en séries, les Jackals, eux, ont dû se contenter d'une moyenne de 587 irréductibles.
L'équipe gagnante soutirait 60 % du montant, tandis que les perdants repartaient avec 40 %. Dans les circonstances, les Jackals auront donc réalisé une bonne affaire... grâce aux fans de Trois-Rivières!