Justin Blanchette

Justin Blanchette perd son casier chez les Cataractes

Shawinigan — À défaut de se payer des étoiles, Martin Mondou a profité de l’ouverture de la période de transactions pour s’offrir un duo de gardiens à son goût.

Charles-Antoine Lavallée, un gardien de 17 ans, arrive de Moncton en retour de choix de 3e et 4e rondes. Il s’en vient offrir une compétition directe à Antoine Coulombe, qui s’est élevé depuis le début de la saison comme le gardien numéro un de l’équipe.

«Notre philosophie a toujours été de miser deux bons gardiens quand vient le temps de connaître du succès. Nous ne cherchions pas nécessairement de gardien, mais l’occasion s’est présentée d’ajouter Charles-Antoine sans toucher à nos meilleurs choix au repêchage et nous ne pouvions pas laisser passer pareille occasion parce que les Wildcats voulaient plus d’expérience au poste de gardien auxiliaire.»

«Il y a deux ans, au repêchage, nous aimions beaucoup deux gardiens. Les voilà au sein de la même équipe! On adore ce qu’Antoine est en train de devenir, mais  il comprend que ça nous prend deux bons gardiens pour ce qui nous attend dans les prochaines années», explique le directeur-gérant des Cataractes.

Depuis le début de la saison, Lavallée montre un excellent dossier de neuf gains contre trois revers, une moyenne de 2,17 et un pourcentage d’efficacité de ,916. Cette semaine, il a signé deux blanchissages! Son arrivée à Shawinigan provoque le départ de Justin Blanchette, obtenu du Drakkar à la même période l’an passé. «Justin montre une belle attitude en ce moment. C’est un vétéran qui aidé Antoine dans son cheminement. On espère lui trouver une place ailleurs dans la ligue pour lui permettre de finir sa saison dans la LHJMQ.»


Chouinard désiré

Mondou a par ailleurs officialisé une transaction conclue il y a plusieurs jours avec les Remparts. Les défenseurs de 18 ans Félix-Olivier Chouinard et Gabriel Belley-Pelletier s’échangent tout simplement leur casier.

«Notre intérêt pour Félix-Olivier ne date pas d’hier. Il y a deux ans, quand on parlait avec les Remparts d’une transaction possible pour Simon Benoît, c’était le joueur que l’on ciblait! C’est un gars qui me fait penser à Adam Leblanc-Bourque, un gros bonhomme avec de la force physique, qui défend bien et qui pourra accumuler des statistiques intéressantes en travaillant sur ses pieds», explique Mondou, qui connaît bien le jeune homme puisque son père fait partie de sa petite armée de dépisteurs. «C’est un jeune super brillant, donc ses chances de progresser sont encore meilleures. Il pourra profiter d’un nouveau départ, tout comme Gabriel Belley-Pelletier chez les Remparts, un joueur qui a de très belles qualités offensives mais qui doit travailler sur les autres aspects de son match.»