Jérémy Lantz (au centre) a offert une première médaille d’or à la Mauricie en ski de fond aux Jeux du Québec depuis 1999.

Jeux du Québec: l’improbable victoire de Jérémy Lantz

TROIS-RIVIÈRES — Jérémy Lantz a trouvé une façon bien à lui de laisser sa marque dans l’histoire de la Mauricie aux Jeux du Québec, mercredi, alors qu’il a raflé une première médaille d’or en ski de fond en 20 ans pour la région, en remportant l’épreuve de 5 km en style libre.

Pourtant, à l’ouverture de la 54e Finale des Jeux du Québec, bien peu de gens auraient parié sur une victoire du Trifluvien de 14 ans. En jouant une partie amicale de volleyball à l’école, il y a une dizaine de jours, Lantz s’est disloqué une épaule après une vilaine chute. C’est donc avec une attelle qu’il a dû peaufiner sa préparation en vue de sa plus importante compétition de la saison... tout en espérant être suffisamment en santé pour prendre le départ.

Ce n’est que vendredi dernier, journée de cérémonie d’ouverture de cette 54e Finale, que le porte-couleurs du club Mauriski a pu reprendre la piste avec ses deux bras en liberté. Heureusement, les efforts des semaines précédentes lui ont permis de ne pas perdre trop de terrain en vue du grand jour.

Même si une légère incertitude planait toujours au moment de prendre le départ, mercredi matin sur les Plaines d’Abraham, elle s’est rapidement dissipée après les premiers mètres de cette course de type contre-la-montre. «Il a vraiment fait une gestion très équilibrée de sa course. On savait qu’il était en bonne forme quand on a vu qu’il avait dépassé le skieur qui était parti 15 secondes avant lui», a expliqué son père et entraîneur-adjoint de la délégation mauricienne, Kevin Lantz.

Pour la Mauricie, il fallait remonter en 1999, lors des Jeux du Québec du Grand Trois-Rivières, pour trouver un représentant sur la plus haute marche du podium dans cette discipline. Cet hiver-là, la fondeuse de Saint-Mathieu-du-Parc, Valérie Lapointe, avait fait un malheur avec une médaille d’or et deux médailles d’argent.

Raphaël Brûlé est devenu le premier judoka de la Mauricie a remporter l’or aux Jeux depuis Alix Renaud-Roy en 2009.

La fin d’une disette de 20 ans représente évidemment une belle fierté pour le père et entraîneur du champion. «On espérait que ça se passe bien, mais quand même pas au point d’aller chercher la médaille d’or, a indiqué Kevin Lantz. Il a laissé toute son énergie sur le parcours. C’est la première fois qu’il remporte une aussi grosse course!»

Un champion en judo

Jérémy Lantz n’est pas le seul à avoir goûté à la première marche du podium, mercredi. Son compatriote Raphaël Brûlé a également été sacré champion en judo dans le tableau des 46 kg. Si Lantz a mis fin à 20 ans d’attente en ski de fond, le Shawiniganais de 14 ans a pour sa part procuré une première médaille d’or individuelle à la région depuis le sacre d’Alix Renaud-Roy aux Jeux de Blainville en 2009.

Débarqué à Québec avec l’étiquette de favori, le porte-couleurs du club Ghishintaido a rempli sa mission avec brio en remportant ses trois combats de la journée par ippon.

«Il a eu un parcours parfait. Il a fait un beau travail tout en explosion. L’important pour lui, c’était de ne pas échapper un combat. Les autres commencent à le connaître et ils l’attendent de pied ferme car il est le favori. C’est une belle victoire pour lui après 10 ans d’efforts à l’entraînement», explique l’entraîneur de la délégation mauricienne et entraîneur au club Ghishintaido, Philippe Davidson.

Outre la victoire de Brûlé, Sunny Brochu a livré une belle performance en récoltant la cinquième place chez les 46 kg après une défaite en finale de bronze.

Du côté de l’Arpidrome, Alexis Bélanger a procuré à la délégation une première médaille en patinage de vitesse courte piste alors qu’il a décroché la deuxième position du 1000 m chez les 15 ans. Quant à sa coéquipière Mathilde Chamberland-Dostie, elle a bouclé son épreuve du 1000 m chez les 14 ans avec une cinquième place lors de la finale.

Grâce à ses trois podiums, la Mauricie totalise désormais 18 médailles, dont sept en or, six en argent et cinq en bronze.