Gabriel Balbinotti et Michel Djaozandry.

Jeux de la Francophonie: une nouvelle vitrine pour le soccer québécois

Deux joueurs de soccer de Trois-Rivières pourraient voir leur année 2017 prendre une tangente internationale inattendue.
À quelques jours de Noël, la Fédération de soccer du Québec a en effet révélé que la Belle Province misera sur sa propre équipe aux couleurs fleurdelisées lors des Jeux de la Francophonie qui seront présentés à Abidjan en Côte d'Ivoire en juillet.
En jetant un coup d'oeil rapide aux joueurs issus de la région, deux noms viennent particulièrement à l'esprit: Gabriel Balbinotti et Michel Djaozandry, anciens du Club de soccer de Trois-Rivières aujourd'hui membres de la formation U17/U18 de l'Académie de l'Impact de Montréal.
Les deux joueurs formés dans la cité de Laviolette connaissent une bonne campagne avec la formation montréalaise au sein de la ligue USSDA (United States Soccer Developpement Academy), avec un dossier de 5-3-3.
À sa cinquième année avec l'Académie, Balbinotti pointe notamment en tête des marqueurs de son équipe avec 10 buts en 11 rencontres. 
L'ancien de l'Académie les Estacades a d'ailleurs connu une séquence sensationnelle plus tôt cette saison en touchant la cible neuf fois en six matchs. Ses 10 buts le placent également parmi les 15 meilleurs buteurs de tout le réseau USSDA U17/U18.
De son côté, Djaozandry dispute sa deuxième campagne au sein de l'Académie depuis son retour dans le programme montréalais, à la suite d'un séjour au Centre national de haute performance. Le défenseur latéral a disputé cinq matchs cette saison, dont trois à titre de partant. Il a également marqué un but depuis le début de la campagne.
Lors des derniers Jeux de la Francophonie en 2013, présentés à Nice en France, le Canada n'avait pas franchi la phase de groupe avec un dossier d'une victoire et deux défaites. La République du Congo avait alors été sacrée championne, devant le Maroc et la Côte d'Ivoire.
Évidemment, à la Fédération de soccer du Québec, l'annonce d'une équipe entièrement composée de Québécois a été accueillie avec beaucoup de fierté. En tout, 19 joueurs seront retenus pour défendre les couleurs de l'équipe Canada-Québec. En 2013, seulement deux Québécois avaient obtenu une place dans l'alignement canadien. «C'est une très bonne nouvelle et une très belle confiance au système québécois», a mentionné Mathieu Chamberland, directeur général par intérim de la Fédération de soccer du Québec.
«C'est un défi relevé, mais nous allons tenter de nous préparer le mieux possible», a renchéri Éric Leroy, directeur technique de la Fédération.
Dès janvier, les dirigeants de la Fédération plancheront sur l'échéancier visant à former cette édition historique de l'équipe du Québec, en route vers la huitième édition des Jeux de la Francophonie.