Tammara Thibeault

«Je vise l’or!»

TROIS-RIVIÈRES — Double championne canadienne de boxe amateur chez les 75 kg, après trois sacres nationaux consécutifs chez les juniors, Tammara Thibeault est prête à prendre d’assaut la scène internationale. Même si le calibre s’annonce particulièrement relevé aux Jeux du Commonwealth, la Shawiniganaise de 21 ans ne souhaite rien de moins qu’une visite sur la première marche du podium.

«Je vise la médaille d’or! Je sais que je suis capable d’atteindre ce but», a mentionné au Nouvelliste celle qui est déménagée à Montréal en juillet dernier afin de s’entraîner avec l’équipe nationale.

Ce changement de décor pour l’ancienne protégée du Club de boxe olympique de Shawinigan s’est avéré salutaire. Thibeault estime avoir grandement progressé au cours des derniers mois, avec un entraînement rigoureux et encadré par une équipe chevronnée. Elle a d’ailleurs eu droit à un important test au cours des dernières semaines, question de savoir où elle se trouvait dans son cheminement.

À la Coupe Strandja, en Bulgarie, elle s’est frottée à la troisième meilleure pugiliste au monde dans sa catégorie et médaillée de bronze des Jeux olympiques de Rio, Qian Li. «J’ai perdu par décision partagée. Ça m’a permis de constater que j’avais ma place dans ce calibre. Je sais que je peux rivaliser avec la technique et le côté physique. Ce qu’il me manque, c’est de l’expérience, comparativement à une fille comme Ariane Fortin (championne canadienne avant Tammara Thibeault, double championne du monde et olympienne de Rio 2016). Avec une expérience comme en Bulgarie, ça me permet d’arriver en confiance aux Jeux du Commonwealth. Je sais que je peux encore mieux performer», explique celle qui est répertoriée 17e au monde chez les 75 kg.

À Gold Coast, en Australie, la championne continentale 2017 vivra donc son premier grand rendez-vous de sport amateur. Compte tenu de ses grandes ambitions, cette compétition lui servira de point de référence pour la suite des choses. «Je suis vraiment excitée! J’ai hâte de voir où je me situe dans le calibre mondial et de pouvoir vivre l’expérience de mes premiers Jeux majeurs. Je vois ça comme une étape à franchir avant de pouvoir vivre des compétitions comme les Jeux panaméricains et les Jeux olympiques.»

Le tirage au sort pour le tournoi de boxe olympique aura lieu le 4 avril et la compétition se mettra en branle dès le lendemain.