François Pratte livrera son neuvième combat professionnel, samedi au Casino de Montréal.

«Je veux le knocker!»

Trois-Rivières — À l’aube de son deuxième combat en carrière à Montréal, François Pratte est gonflé à bloc. Le protégé d’Eye of the Tiger Management caresse de grandes ambitions pour l’année 2019 et la route s’amorcera samedi soir au Casino de Montréal alors qu’il se mesurera au Mexicain Sergio Silva (6-1-1, 2 K.-O.), en sous-carte du choc qui opposera Mathieu Germain à Steve Claggett.

Pour le Trifluvien de 28 ans, chaque victoire le rapproche d’un combat pour une ceinture mineure. Pratte a d’ailleurs eu droit à des encouragements bien sentis de son grand patron chez Eye of the Tiger Management, Camille Estephan, jeudi au terme de la conférence de presse. «Il est venu me voir pour me dire de me tenir prêt. Il m’a dit: ‘’Ça s’en vient, pour toi.’’Disons que c’est pas mal motivant à entendre!», admet le protégé de Jimmy Boisvert.

Pour son duel de samedi, le Prattyboy n’a eu d’autre choix que de se concentrer sur lui-même. La raison est fort simple: il y a bien peu d’informations disponibles sur son rival qu’il rencontrera une première fois vendredi lors de la pesée. Mais pour Pratte, peu importe les forces et les faiblesses de son adversaire, il entend appuyer sur la pédale dès le premier son de la cloche.

«À mon dernier combat, j’ai pris un round à m’ajuster. Là, je veux commencer plus en force. Je veux être plus allumé dès le départ et placer ma main droite très tôt pour réussir à le faire tomber. Je veux le knocker!», mentionne l’ancien champion canadien chez les amateurs qui est toujours à la recherche d’une première victoire avant la limite chez les professionnels.

Savoie en entrée

De son côté, Kaemy Savoie (1-0) aura la tâche de donner le ton à la soirée alors qu’il fera les frais du premier combat de la carte. Le Trifluvien de 23 ans se sent d’attaque pour sa rentrée montréalaise, près de quatre mois après son baptême professionnel réussi du côté de Québec.

Pour l’occasion, le protégé de Denis Hince se frottera au Mexicain Saul Alejandro Gonzalez Meza (4-3, 3 K.-O.).

«Plus le combat approche, plus le stress commence à monter. J’ai hâte d’embarquer sur le ring et faire ce que j’ai à faire. J’aimerais bien que mon premier K.-O. en carrière se fasse au Casino. Je veux que les gens se rappellent de mon premier combat à Montréal!»

À l’instar de son coéquipier Pratte, Savoie en sait bien peu de son rival venu du Mexique.

«Mon coach me dit que c’est un boxeur qui est capable de cogner fort, mais qui n’aime pas vraiment se faire frapper dessus. Le plan va donc consister à lui mettre le plus de pression possible dès le début. Je veux quand même prendre le temps de bien le boxer et profiter des occasions qui vont s’offrir.»

Une carte relevée

Sept autres combats seront aussi à l’affiche lors de ce gala présenté à guichets fermés. La grande finale mettra aux prises Mathieu Germain (16-0, 8 K.-O.) et Steve Claggett (27-5-1, 17 K.-O.) pour les titres International et NABF de la WBC chez les super-légers. Tout juste avant, Sadriddin Akhmedov (6-0, 6 K.-O.) se battra pour la ceinture mondiale junior de la WBC chez les mi-moyens contre Abraham Juarez (13-1, 5 K.-O.). Le redoutable Arslanbek Makhmudov (5-0, 5 K.-O.) sera aussi en action face à Jason Bergman (27-15-2, 18 K.-O.).

Plus tôt, les amateurs pourront aussi voir Vincent Thibault (7-0, 2 K.-O.) contre Juan Sergio Torres Perez (5-6, 5 K.-O.), Kim Clavel (5-0, 1 K.-O.) contre Luz Elena Martinez (5-1, 3 K.-O.), Raphaël Courchesne (4-0, 2 K.-O.) contre Alejandro Chavez Meneses (9-3, 5 K.-O.) ainsi que Lexson Mathieu qui affrontera Edgar Santoyo (2-1-2, 1 K.-O.) en guise de baptême professionnel.

Le gala sera aussi disponible sur la plateforme punchinggrace.com.