Viviane Tranquille peut viser un podium à Spokane.

«Je ne veux pas manquer le bateau!»

TROIS-RIVIÈRES – Après plus de deux mois loin des tatamis, Viviane Tranquille est en appétit! Ça tombe bien puisqu’elle aura droit à un important test pour ce retour à l’action alors qu’elle participera au Championnat panaméricain senior de taekwondo, à Spokane dans l’État de Washington, à compter de jeudi.

Il y a deux ans, la Champlainoise de 18 ans avait pris part à ce même rendez-vous après avoir acquis son premier titre national chez les seniors. Son expérience avait toutefois été courte durée avec une défaite dès son premier combat face à une éventuelle médaillée.

Maintenant plus aguerrie, Tranquille a évidemment de plus grandes ambitions dans ce tableau qui comprendra 11 championnes nationales des Amériques. Malheureusement pour elle, sa tombeuse de 2016 n’a pas été en mesure de se qualifier, si bien que la porte-couleurs du club Performance ne pourra obtenir sa revanche.

«J’aurais bien aimé la revoir. C’est un peu frustrant! Mais bon, il y aura d’autres rivales devant moi. Je suis en pleine forme, tant mentale que physique. Comme ce tournoi ne revient qu’aux deux ans, je ne veux pas manquer le bateau!», mentionne la détentrice du 67e rang mondial chez les 49 kg.

Débarquée officiellement chez les seniors en 2017, Tranquille se sent de plus en plus en confiance dans cette catégorie qui, espère-t-elle, pourra la mener un jour jusqu’aux Jeux olympiques. «J’ai travaillé fort. Je vois que me rapproche de plus en plus du calibre des meilleures.» Plus tôt cette saison, elle a mis la main sur son deuxième titre senior canadien en carrière en renversant Camille Dallaire-Leblanc, sa tombeuse de l’année précédente.

Pour l’entraîneur Tommy Boisvert, il estime qu’une médaille est assurément à la portée de sa protégée, même si la compétition s’annonce relevée avec, entre autres, la présence de la championne du Brésil, Iris Tang Sing, répertoriée au 10e rang mondial. Les représentantes du Mexique et de la Colombie ne seront pas des clientes faciles non plus, souligne Boisvert. «L’enjeu est quand même important. Il y a 40 points pour la gagnante au classement mondial. Selon moi, son côté de tableau sera accessible alors on peut viser un podium dans son cas.»

Après le Championnat panaméricain senior, jeudi, Tranquille prendra aussi part à l’Omnium panaméricain samedi avant de rentrer au bercail.