Le lanceur des Aigles Plante Sports, Alexandre Janelle-Gagnon, a mis un terme à sa carrière dans le baseball junior en recevant le titre de meilleur artilleur du circuit Brulotte, samedi à Montréal. Le numéro 17 espère maintenant recevoir une invitation pour le camp des Aigles Can-Am, en mai prochain.

Janelle-Gagnon invité au camp des Aigles Can-Am

Meilleur lanceur de la Ligue de baseball junior élite du Québec la saison dernière, Alexandre Janelle-Gagnon a mérité le droit de participer au deuxième camp d'entraînement de l'histoire des Aigles Can-Am.
Le président du club, Jean-François Picard, en a avisé le Trifluvien il y a quelques semaines, dans le cadre du 32e Gala Sport-Hommage, où il se retrouvait en nomination pour le titre d'athlète québécois de niveau masculin en Mauricie. L'équipe a confirmé le tout lundi par voie de communiqué.
«Je m'entraînais déjà intensément dans l'idée de me présenter dans une forme optimale, que ce soit pour la Can-Am ou le senior. Quand Pic m'a croisé au gala pour me dire ça, il a fait ma soirée! Je serai encore plus motivé en attendant le printemps.»
Janelle-Gagnon se rapportera aux Aigles à compter du 10 mai. Le camp s'échelonnera jusqu'au 21 mai et la saison prendra son envol le lendemain, avec une visite des Jackals du New Jersey dans la cité de Laviolette.
À sa cinquième et dernière campagne dans la LBJEQ, l'artilleur droitier a maintenu une moyenne de points mérités de 1,66, remportant huit matchs avec les Aigles Plante Sports. Il avait aussi connu de bons moments en séries éliminatoires, malgré la défaite en finale face aux Castors de Charlesbourg.
«Poursuivre mes études et jouer au baseball font partie de mes priorités en tant qu'individu et athlète. J'ai toujours rêvé d'être payé pour pratiquer mon sport.»
S'il résiste aux coupures, Janelle-Gagnon pourrait retrouver dans le vestiaire des Aigles David Leblanc, un ancien coéquipier dans les rangs juniors. «Je ne peux pas me comparer à un gars qui mesure 6'6'', mais je sais que j'ai des aptitudes pour jouer à ce niveau. Je compte bien brouiller les cartes et me tailler un poste.»