Le nouveau protégé d’Eye of the Tiger Management Kaemy Savoie est impatient d’amorcer sa carrière professionnelle.

«J’ai hâte que la cloche sonne»

TROIS-RIVIÈRES — Après un beau parcours chez les amateurs, Kaemy Savoie aura droit à son baptême chez les professionnels samedi, en sous-carte du gala mettant en vedette Simon Kean et Dillon Carman à Québec.

Le Trifluvien s’estime fin prêt pour en découdre avec Miguel Covarrabias (3-6-3) et il payerait cher pour pouvoir monter sur le ring plus rapidement. «J’ai hâte que la cloche sonne! Je suis plus stressé qu’à l’habitude, il y a plus de pression chez les pros. Je ne veux pas manquer mon coup», confie Savoie. «Une fois dans le ring, je vais être correct. J’ai allongé mes sessions de sparring, j’ai mis les gants avec Jo Dibella, un champion de kick-boxing. Tout est en place.»

Le porte-couleurs du club Performance ne croit pas que son inexpérience va lui jouer des tours contre le Mexicain. «C’est vrai qu’il a une dizaine de combats à sa fiche, mais j’ai quand même pas mal d’expérience chez les amateurs. Je ne crois pas que ce sera un problème.»

L’un de ses entraîneurs, Jimmy Boisvert, est sur la même longueur d’onde. Ça ne veut pas dire qu’il s’attend à une soirée facile pour son poulain. «Les Mexicains ont la réputation d’être coriaces. Denis (Hince) s’est assuré que Keamy soit prêt pour ce premier défi chez les pros.»

Le duel Savoie-Covarrabias a été programmé pour quatre rondes. «J’ai hâte de voir comment le reste de la semaine va se dérouler. La conférence de presse, la pesée... C’est nouveau pour moi. Pour ma part, j’ai l’intention d’être respectueux avec mon adversaire, c’est dans ma nature. On va garder nos énergies pour samedi soir», sourit Savoie.