Jacques Villeneuve a annoncé sa retraite au micro dimanche lors de la dernière journée du Challenge 3R. Gaston Ferland, à ses côtés, a lui aussi laissé savoir qu'il se retirait.

Jacques Villeneuve se donne des airs de Dominique Michel

Jacques Villeneuve s'est donné des airs de Dominique Michel, dimanche, lorsqu'il a annoncé à la foule du Challenge 3R qu'il prenait sa retraite des courses de motoneige. Du moins, c'est ce qu'il a dit, avant d'ajouter qu'il pourrait bien revenir lors de la prochaine saison du Circuit Pro Tour s'il peut sauter dans un bolide plus récent.
À l'image du Grand Prix de Valcourt, Villeneuve a plié bagage plus rapidement que prévu à Trois-Rivières. Samedi, il n'a pas pris part à la finale, après s'être aperçu que sa vieille motoneige, dont le châssis avant date de 1982, ne pouvait pas rivaliser avec les grosses pointures sur le tracé extrêmement rapide de l'hippodrome.
Pire encore, les voix, qu'il surnomme «gremlins», lui rappelant les risques qu'il court ont recommencé à se faire entendre dans son esprit lorsqu'il termine une course. «Je ne suis pas assez performant à mon goût. Le petit gremlin commence à me dire que ça va finir par me coûter cher. Même si je ne suis pas assez rapide, je vais tenter de faire la différence et de pousser la machine, mais ça ne marche plus comme ça fonctionnait dans le passé, parce que les machines sont rendues si rapides. Je sais que je vais payer pour un jour», croit-il.
Villeneuve préfère donc accrocher son casque plutôt que de continuer de courir le risque de subir une autre grave blessure en piste. «La vie a toujours été bonne pour moi et j'ai été chanceux. Mais si je suis pour perdre un membre ou devenir un légume, je préfère arrêter. Je veux une fin de vie heureuse avec mon épouse. Je me suis toujours dit que j'allais en faire jusqu'à 70 ou 80 ans, mais ça m'a frappé cette année et je n'ai pas arrêté d'y penser. Ça ne m'était jamais arrivé dans le passé.»
Cette retraite est-elle pour de bon? «Je dirais oui à 95 %, ou peut-être 90 %. C'est certain que mes gremlins vont rester dans ma tête, mais j'aimerais essayer une autre machine l'an prochain. Personne ne voudrait chauffer ma motoneige, puisqu'ils disent qu'elle n'est pas tenable. Moi, je ne le sais pas, je n'ai jamais essayé autre chose. Mais les nouvelles machines ont l'air beaucoup plus faciles à conduire.»
«Mononcle» pourrait donc être de retour l'an prochain, puisqu'il étudie la possibilité de sauter derrière le guidon d'une des motoneiges du président de la série Georges Samson. Le pilote de 60 ans a d'ailleurs terminé son allocution au public avec un «à l'année prochaine».
Gaston Ferland se retire lui aussi
Villeneuve n'a pas été le seul à tirer sa révérence au terme du week-end, puisque le vétéran de la série, Gaston Ferland, a lui aussi décidé d'accrocher son casque. Le pilote de 70 ans était très émotif lorsqu'il en a fait l'annonce.
«J'ai commencé ici en moto en 1959, il est maintenant temps que je laisse mon numéro à quelqu'un d'autre. Jacques Villeneuve est venu me voir pour me dire qu'il faudrait arrêter ça en même temps.»
Ferland a subi une violente sortie de piste samedi, ce qui l'a forcé à déclarer forfait pour la journée d'hier.
«Hier, ça m'a étourdi un peu. C'est le temps que je m'occupe des jeunes et c'est ma dernière année», a dit celui dont la petite fille, Sabrina Blanchet, évolue dans la catégorie reine du Circuit Pro Tour.