Au terme de sa saison en NASCAR Pinty’s, Jean-François Dumoulin aura la chance de participer à la dernière épreuve de la saison du championnat NASCAR Whelen Euro, en Belgique.

J.-F. Dumoulin roulera à Zolder

TROIS-RIVIÈRES — Grâce à son partenaire principal, Spectra Premium, Jean-François Dumoulin aura le privilège de rouler sur le mythique circuit de Zolder en Belgique. Dans le cadre d’un échange de pilotes, l’aîné des Dumoulin disputera en effet la dernière épreuve du championnat NASCAR Whelen Euro, sur la même piste où Gilles Villeneuve a trouvé la mort en 1982 pendant les qualifications du Grand Prix de Belgique.

Pour le pilote de 42 ans, cette nouvelle aventure européenne viendra s’ajouter à un parcours déjà bien garni à l’international.

«Je suis vraiment content. Grâce à mon partenaire de confiance, je vais pouvoir vivre une très belle expérience. Ça va être spécial de rouler une piste qui est mythique pour les raisons qu’on connaît», mentionne celui qui occupe le 12e rang du classement de la série NASCAR Pinty’s après trois épreuves.

L’attrait de Spectra
Voilà déjà cinq ans que le directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières Dominic Fugère et le président de la série Whelen Euro Jérôme Galpin ont amorcé les pourparlers afin de plancher sur une collaboration. De fil en aiguille, Dumoulin s’est joint à la conversation, sachant très bien que Spectra Premium visait une expansion dans le marché européen.

Cependant, malgré cette occasion de briller de l’autre côté de l’Atlantique, J.-F. Dumoulin n’a pas l’intention de se magasiner un contrat en Europe pour autant. «Je suis un passionné de course. Je ne chercher pas à me trouver une ride. Je vais là-bas pour faire de la business. On souhaite éventuellement voir les radiateurs de Spectra sur les bolides là-bas.»

Sur la piste de Zolder, le pilote trifluvien grimpera à bord d’une voiture appartenant au propriétaire de la série Whelen Euro. Pour l’occasion, le bolide sera modifié à l’effigie de Spectra Premium en plus d’arborer le traditionnel 04. «Je n’ai pas fait de recherches approfondies sur le championnat. Je sais que la compétition est très relevée et j’ai reconnu quelques noms du temps où je faisais des courses d’endurance aux États-Unis. Pour ce qui est des voitures, les pneus ressemblent plus à ce qu’on retrouve en Sportscar. Il y a un peu plus de freins et de suspension, mais les moteurs sont un peu moins puissants.»

Le meneur européen au GP3R
La présence de Spectra dans l’équation a d’ailleurs permis de concrétiser un partenariat qui permettra non seulement à Dumoulin de rouler en Europe mais également à un pilote du circuit européen de démontrer son savoir-faire au Grand Prix de Trois-Rivières. Ainsi, Spectra Premium va fournir une voiture à Frédéric Gabillon, actuel meneur du championnat Whelen Euro, lors du Grand Prix de Trois-Rivières. Pour l’histoire du NASCAR, il s’agira par ailleurs d’un premier échange de pilotes du genre.