Les Aigles ont évité le balayage face aux Miners.

Inspirés par Matthew Rusch!

TROIS-RIVIÈRES — La soirée avait bien commencé avec une cérémonie touchante, elle a pris fin sur une note positive grâce à une victoire des Aigles, qui ont évité le balayage dans leur série de quatre parties contre les Miners de Sussex, en vertu d’un gain de 8-3 décroché devant 2647 spectateurs au Stade de Trois-Rivières.

Le hasard fait souvent bien les choses: pour la soirée du retrait de chandail de Matthew Rusch, on avait droit à un duel de qualité chez les lanceurs, alors que Frank Duncan (Sussex) affrontait Domenic Mazza (Trois-Rivières).

C’est ce dernier qui a eu le dessus, offrant six manches dignes des belles années de Rusch: neuf retraits au bâton, trois points mérités et 102 lancers. Il s’agissait d’une quatrième victoire en neuf départs pour le gaucher californien. Ses releveurs Cortland Cox et Elhaaj Muhammad ont complété son boulot de brillante façon.

Du côté de l’attaque, Juan Kelly (8e) et Taylor Brennan (13e) ont claqué des circuits de deux points. Thomas Roulis a quant à lui mis le match hors de portée des Miners, en fin de huitième manche avec deux retraits, en réussissant un simple de deux points.

«On a eu de belles cérémonies d’avant-match, c’était vraiment bien de voir les amateurs acclamer Matthew. Ça nous prenait une bonne sortie devant nos partisans après les trois premiers matchs difficiles dans cette série», déclarait le gérant des Aigles T.J. Stanton, à son retour dans son bureau.

L’Aigle en chef était particulièrement fier du travail de son attaque contre Duncan, un artilleur qui possède l’une des meilleures balles tombantes du baseball indépendant.

En s’imposant pour la première fois depuis dimanche, Trois-Rivières engrangeait une première victoire face aux Miners cette saison dans leur domicile (1-5). Le balayage a heureusement été évité.

Les joueurs quitteront donc pour leur dernier voyage de la saison régulière aux États-Unis avec le sourire. Ils prenaient la route de Rockland, dans la nuit de jeudi à vendredi.

«À la fin de ce voyage, nous aurons disputé 13 matchs de suite sans pause», faisait remarquer Stanton, pour qui la victoire de jeudi sauve la mise cette semaine. «Nous sommes déçus d’avoir perdu la série, mais la beauté du baseball, c’est que lorsque tu gagnes ton dernier match, il y a toujours du positif!»

Dans l’autre vestiaire, le gérant des Miners, Bobby Jones, pouvait dire mission accomplie... ou presque. Les Miners sont arrivés en Mauricie lundi avec une mince avance d’un match devant les Aigles, en tête de la Ligue Can-Am. Ils quittent le parc de l’Expo avec trois parties en main et prennent maintenant la route de Québec. «Ce fut une bonne série entre deux bonnes équipes. Même si on quitte ce stade avec trois victoires sur quatre, nous respectons beaucoup les Aigles et il n’y a rien d’acquis encore pour le championnat de la saison. Les Capitales jouent bien ce moment, nous devons nous méfier d’eux.»

Les partisans de Trois-Rivières devront attendre à vendredi prochain avant de revoir leurs favoris, qui joueront à Rockland (vendredi à dimanche) puis à Québec (mardi à jeudi). La dernière série de la saison régulière se tiendra à domicile, lors du long week-end de la fête du Travail, contre les Jackals du New Jersey.

Carnet de notes

Brennan a connu un de ses bons matchs des derniers jours. En plus de claquer un circuit, il a réalisé un amorti sacrifice en troisième manche... Cortlanx Cox a mérité son premier sauvetage de l’année, lui qui a oeuvré lors des deux derniers tours au bâton des Miners... Juan Kelly n’a pas été retiré par Sussex jeudi (atteint une fois, un circuit et deux buts sur balles).

Défaite des juniors

Dans la Ligue de baseball junior élite du Québec, les Aigles juniors dirigés par Alexandre Béland ont perdu le premier match de leur série contre les Alouettes de Charlesbourg par la marque de 15-6. Les visiteurs menaient pourtant 5-4 en fin de sixième manche, avant d’accorder 11 points à leurs hôtes dans ce tour au bâton. Trois-Rivières a commis cinq erreurs dans cette partie: seulement six des 15 points donnés par les lanceurs des Aigles étaient mérités. Le deuxième match est prévu vendredi, toujours du côté de Charlesbourg.