Antti Niemi s’est bien repris en fusillade, après un départ chancelant en début de partie.

Infatigables travailleurs!

CHRONIQUE / Ils ont beau être loin du sommet de la Ligue nationale en termes de talent brut, les joueurs du Canadien possèdent une qualité qui les rend bien désagréables à affronter cette saison: ils n’abandonnent jamais.

Match après match, c’est la pédale au plancher que les hommes de Claude Julien sautent sur la patinoire, de la première à la dernière minute. Mieux encore, plus le match avance, plus ils semblent gagner en vigueur. Ça, c’est fatigant!

À l’image de sa victoire aux dépens des Capitals de Washington la semaine dernière, le Tricolore a arraché deux autres points au pic et à la pelle, lundi soir à Brooklyn. Soutirer une victoire aux Islanders en ce début de saison n’a d’ailleurs rien de banal, malgré ce qu’on peut en penser. Après tout, les hommes de Barry Trotz trônent, à la surprise générale, au sommet de la division Métropolitaine, devant les Penguins et les Capitals.

Même s’il tirait de l’arrière par un but en troisième période, ça ne semblait qu’une question de temps avant que le Bleu-blanc-rouge ne crée l’égalité. Et il en a fallu des chances pour atteindre l’objectif! Un but ouvert raté par Jonathan Drouin – qui a disputé un autre fort match – une rondelle échappée à la porte des buts par Artturi Lehkonen, quelques poteaux... Et on en passe!

Heureusement pour Lehkonen, il s’est habilement repris en faisant dévier un tir de Noah Juulsen en milieu de troisième période. C’est un but qui va certainement retirer une énorme pression sur les épaules du Finlandais.

Voyez-vous, c’est que le 62 a cette fâcheuse habitude de toujours faire les choses de la bonne façon sans pour autant en retirer les bénéfices. Le même genre de syndrome qui semble affecter Charles Hudon. Bref, on a souvent l’impression qu’il travaille fort... mais dans le vide. Un but égalisateur, ça va faire du bien à son moral et à sa fiche.

À travers tout ça, mention spéciale à Antti Niemi. Le vétéran s’est bien repris après un départ chancelant qui nous a d’abord fait croire à une soirée catastrophique. Niemi a livré une belle bagarre aux jeunes fringants des Islanders, avant d’être délivré par son compatriote Joel Armia.