Impact direct

À pareille date l'an dernier, Michaël Bournival avait bien failli disputer un premier match dans la LNH. Membre de l'escouade des joueurs d'Hamilton invités à pratiquer dans l'environnement du Canadien, sa fougue lui avait permis d'intégrer les séances d'entraînement du grand club et, ultimement, de participer à la séance d'échauffement du dernier match contre les Sénateurs.
Non, Bournival n'a pas joué ce soir-là, mais je me souviens très bien de son regard lumineux lors d'une entrevue réalisée après la deuxième période. Comme s'il venait de réaliser que son rêve était à portée de main...
Bien sûr, tout le monde connaît la suite: sensation du dernier camp, il a été invité à déposer ses valises dans la métropole quelques semaines plus tard, et jamais il n'a laissé à Michel Therrien et Marc Bergevin la moindre chance de le renvoyer à Hamilton sur une base permanente. Avant cette série face au Lightning, Therrien a préféré utiliser la recrue shawiniganaise même si ça voulait dire laisser des vétérans comme Ryan White et George Parros dans les estrades et encore une fois, il n'a pas été déçu. Non seulement Bournival a paru très solide aux côtés de Dale Weise et Daniel Brière, il a eu hier un impact direct sur la victoire.
C'est en effet Bournival qui a accepté une mise en échec en début de match pour orchestrer le filet de Daniel Brière. Puis, en fin de match, c'est sa ténacité qui a incité Cédric Paquette à écoper d'une bien mauvaise pénalité en zone ennemie, pavant la voie au but gagnant. Travis Moen et même Alex Galchenyuk pourraient être de retour au cours de la deuxième ronde, après un repos qui sera salutaire pour le CH. Est-ce que ce sera Bournival qui va écoper? De la façon dont il a joué au cours de cette série, j'ai l'impression qu'il sera très difficile pour Therrien de l'écarter. Oui, il en a fait du chemin en un an, l'ex-capitaine des Cataractes!