Il est temps de libérer Kotkaniemi

CHRONIQUE / Trois points sur une possibilité de quatre après une longue pause, c’est un joli pactole pour une équipe qui se bat pour une place en séries.

Les deux derniers points, le Canadien les doit à Jesperi Kotkaniemi, qui a poussé ce match en prolongation avec un tir du revers dans la lucarne en troisième. Si Jonathan Drouin a fait lever les gens au Centre Bell en marquant un splendide but en prolongation après avoir trotté sur 200 pieds, c’est le bébé de 18 ans qui a changé l’allure de l’après-midi avec son filet alors que son club nageait dans la bouette face aux Oilers.

À noter, le but de Kotkaniemi est survenu alors qu’il était entouré de Tomas Tatar et Max Domi sur la glace, plutôt que ses habituels partenaires Joel Armia et Artturi Lehkonen. Une réunion accidentelle, puisque le Canadien a perdu Paul Byron en milieu de deuxième, ce qui a provoqué plusieurs nouvelles combinaisons. Espérons quand même que ça donnera des idées à Claude Julien. Auteur de quatre buts à ses huit derniers matchs, Kotkaniemi joue actuellement son meilleur hockey de la saison. Julien s’est est aperçu, il lui a fait une place sur sa première vague d’attaque massive. Il est temps maintenant de lui permettre aussi de jouer avec de meilleurs éléments à cinq contre cinq. Je comprends qu’Armia et Lehkonen sont des compatriotes mais ils ne sont pas en mesure de marquer dans un but de soccer! Ce ne sont pas de grands passeurs non plus.

Kotkaniemi est un diamant à polir. Il est encore un peu frêle, ce qui laisse croire qu’il aura besoin encore de deux ou trois saisons avant d’être à son meilleur. Ça ne l’empêche pas de faire quand même déjà partie des meilleurs éléments de son équipe, qui cherche un moyen actuellement de produire plus de buts. En attendant un peu de renfort de Marc Bergevin, Julien a un gars sous les yeux en mesure de lui en donner plus, si on l’entoure un peu mieux.

Il me semble qu’un duo Domi-Kotaniemi pourrait faire pas mal d’étincelles...