Le Trifluvien Alex Beaucage est le quatrième meilleur buteur de la LHJMQ.
Le Trifluvien Alex Beaucage est le quatrième meilleur buteur de la LHJMQ.

Huskies et Océanic au menu des Cataractes ce week-end

SHAWINIGAN — Cataractes et Huskies se retrouvent à Shawinigan samedi, 72 heures après un match très serré qui a tourné à l’avantage des Huskies à Rouyn-Noranda.

Comme prémisse pour un duel de saison régulière, on ne peut demander mieux. En plus de servir de match revanche, les deux clubs se disputent le quatrième rang de l’association Ouest, le dernier donnant accès à l’avantage de la glace au premier tour des séries. La bonne vieille expression d’un match «de quatre points» peut difficilement être mieux utilisée!

Gordie Dwyer est d’accord avec ça. Mais ne comptez pas sur le pilote des Cataractes pour faire du millage là-dessus avec ses hommes. Dwyer dit avoir d’autres priorités. «Bien sûr, c’est un avantage de rejouer la même équipe aussi rapidement. Deux matchs aussi rapprochés face à un club qu’on peut revoir en première ronde des séries peuvent permettre d’amasser beaucoup d’informations. Cela dit, ce n’est pas là-dessus qu’on se concentre. Il reste des choses à mettre en place. On a des détails à ajuster. Ça avance, mais le travail n’est pas terminé pour en arriver au style de jeu que l’on veut adopter», souligne Dwyer, dont l’équipe a encore sept parties à son agenda d’ici la fin du calendrier. C’est une de moins que les Huskies, qui totalisaient comme eux 60 points avant leur match de vendredi soir. «Il reste encore pas mal de hockey à livrer, sur une courte période de temps. On prend les journées une à la fois.»

Le match de dimanche devrait constituer la dernière visite d’Alexis Lafrenière à Shawinigan.

Un plan pour Lafrenière

Même si l’attention des Cataractes est pour l’instant tournée vers les Huskies, ils savent bien que ce sont deux matchs à domicile qui les attendent en 24 heures ce week-end. Et le deuxième s’annonce encore plus difficile que le premier, puisque ce sera la dernière visite d’Alexis Lafrenière en Mauricie.

Dwyer ne tarit pas d’éloges envers le meilleur marqueur de la LHJMQ, pressenti comme le premier choix au prochain repêchage de la LNH.

«Depuis Sidney Crosby, il y a eu peu de joueurs aussi doués dans notre ligue. On peut se rappeler de Nathan Mackinnon et Jonathan Drouin, champions de la Coupe Memorial. Lafrenière fait partie de ce groupe spécial. C’est tout un joueur», sourit l’ex-joueur du Canadien de Montréal, qui se promet bien d’essayer de mettre en place une stratégie pour limiter les dégâts qu’il va faire. «Ces joueurs-là, ça te prend un plan clair avant de sauter sur la glace. Tu ne peux probablement pas le stopper complètement. Mais avec de la discipline, de la structure et de l’engagement, tu peux limiter ses chances de marquer. On va regarder ça attentivement après le match face aux Huskies.»

Les Cataractes devront possiblement se débrouiller sans Jay Martin, blessé lors du voyage en Abitibi. D’autres joueurs traînent aussi des bobos, ce qui a incité Dwyer à rappeler Anthony Di Cesare des rangs junior AAA. Quant à Mavrik Bourque, il a rendez-vous avec le médecin le 10 mars. Si tout va bien, il sera alors débarrassé de son plâtre et il entamera alors la dernière portion de sa convalescence. Le 10 février, le diagnostic établissait une absence variant de quatre à six semaines. «C’est vraiment quand son plâtre sera enlevé qu’on pourra établir un calendrier qui va le préparer à son retour», conclut Dwyer.