Jeanne Poirier

Huit raquettes d’ici aux nationaux

TROIS-RIVIÈRES — Il ne s’agit pas d’un record, mais c’est sans aucun doute l’une des bonnes cuvées de la Mauricie. Pas moins de huit joueurs des régions de Trois-Rivières et Shawinigan sont arrivés à Burlington en Ontario, dimanche, où s’ouvrira lundi le Championnat canadien civil de badminton.

Ce sera la dernière compétition d’une année bien remplie pour les meilleures raquettes d’ici. Les soeurs Maëlie et Alizé Gélinas (Keranna), Mickaël Yergeau (Chavigny), ainsi que Raphaëlle Cuny, Jeanne Poirier, Nicolas Boutet, Jérôme Bordeleau et Frédérick Boutet, tous de l’école Val-Mauricie, voudront tous jouer leur meilleur badminton de la saison. Pour certains d’entre eux, une place dans le top 10 demeure possible.

«L’Ontario et la Colombie-Britannique sont toujours les provinces à battre dans ces tournois. Nous, au Québec, on se situe dans le milieu, mais on peut compétitionner avec eux». assure Boutet, qui se faisait le porte-parole du groupe.

«C’est le dernier gros rendez-vous de l’année! Alors on ne se contentera pas de faire acte de présence. Le format du tournoi nous oblige à être concentrés pendant une semaine, mais c’est un beau défi.»j

En effet, le championnat canadien se tient jusqu’à samedi... à un mois de la fin de l’année scolaire! «On organise notre horaire, il faut aimer ça! Il faut être de bons élèves en classe et nos professeurs comprennent, on s’arrange avec eux. Quand ils voient nos résultats, j’imagine que ça aide à nous laisser aller!»

Car l’année qui s’achève aura été ponctuée de bons coups. Alizé Gélinas est championne provinciale en mixte, tandis que sa soeur Maëlie trône au sommet des cadettes en simple au niveau scolaire. Jeanne Poirier, une joueuse élite, est en nomination au gala de la fédération dans sa catégorie, alors que le Championnat provincial senior, organisé il y a quelques semaines, pourrait remporter la palme parmi les événements d’excellence. Le club de Donald Marchand des Montagnais est aussi en nomination pour le titre de club de développement. Le gala aura lieu le 2 juin, à Drummondville.

À l’école Chavigny, l’entraîneur cadre de la structure de badminton, Martin Gervais, se frotte les mains du succès encouru par ses jeunes protégés. Les Lions comptent désormais 47 joueurs sur l’équipe de compétition et l’an prochain, 230 élèves seront inscrits dans un cours de développement de badminton, cours offert en option dans leur horaire.

«C’est une année record pour les filles, notamment, mentionne Gervais. Chez les juvéniles garçons, Simon-Gabriel Gélinas a tout gagné! Nous avons eu de très bons moments et ça augure bien pour l’avenir du sport, autant à Trois-Rivières qu’à Shawinigan. On travaille tous ensemble à faire du badminton une option de choix pour nos étudiants-athlètes