Hugo Houle

Houle termine Paris-Nice en beauté

MONTRÉAL — Après une journée difficile samedi, Hugo Houle et ses coéquipiers d’Astana ont terminé Paris-Nice de belle façon dimanche, plaçant l’Espagnol Omar Fraile en deuxième place de la huitième et dernière étape du tour qui prenait fin à Nice.

La septième étape disputée samedi n’avait pas été facile pour les membres d’Astana. En tête du classement général depuis la mi-compétition, l’Espagnol Luis Leon Sanchez avait été affecté par le froid et avait perdu son maillot de meneur la veille de la fin du tour.

La performance d’Omar Fraile a permis à l’équipe de terminer sur une bonne note. Le cycliste espagnol était très prêt de l’emporter. Il a été devancé de peu à la toute fin par David De La Cruz, membre de la formation Sky. Les deux athlètes ont franchi l’arrivée des 110 km en un temps de 2 h 53 min 6 s.

«Il a fait une super course. C’était une journée très difficile, car dès le départ ç’a roulé vraiment rapidement. Il a attaqué et a réussi à prendre une échappée. Il a été devant toute la journée, mais s’est fait coiffer à l’arrivée», a mentionné Hugo Houle.

«Il m’en a manqué un peu»
Le cycliste québécois était aussi bien fier de sa performance du jour. Il a rallié l’arrivée au 32e rang avec un retard de 9 minutes 45 secondes sur le chrono victorieux. «Toute la journée, j’ai fait partie d’un groupe de 35 coureurs et j’ai pu m’accrocher jusqu’au kilomètre 70. Il m’en a manqué un peu.»

Houle a réalisé qu’il en avait laissé pas mal sur les routes de France au cours de la semaine en aidant ses coéquipiers d’Astana. «De finir dans un bon groupe comme ça, c’est bon. Il a plu toute la journée et il y avait beaucoup de vent. Le parcours était sinueux toujours en montée et descente», a noté l’athlète de Sainte-Perpétue.

Les conditions météorologiques n’ont en effet pas donné de répit aux coureurs. Le vent et la pluie se sont invités à cette ultime étape et plus de 30 cyclistes ont abandonné la course.

Une 57e place
Au classement général, c’est finalement le Danois Jakob Fuglsang qui a obtenu le meilleur résultat chez Astana, terminant 14e.

L’Espagnol Marc Soler (Movistar) a été sacré champion de Paris-Nice, devant le Britannique Simon Yates (Mitchelton-Scott) et l’Espagnol Gorka Izagirre (Bahrain-Merida). Houle a pris le 57e rang.

«J’ai connu un bon Paris-Nice et l’équipe est très fière de moi alors c’est très bien pour moi», a-t-il ajouté.