Maxime et Johanne Ricard, aux extrémités, ont remis le prix nommé en l’honneur d’André Ricard à Hélène Gervais et Simon Ricard-Vallée pour la tenue de la Coupe Canada de canoë-kayak à Shawinigan. Pierre Lampron les accompagne sur la photo.

Hommage à André Ricard

Trois-Rivières — La région a perdu un grand bénévole lors de la dernière année lorsque le président de Hockey Mauricie André Ricard s’est éteint à la suite d’une bataille avec la maladie. L’organisation du Gala Sport-Hommage a annoncé samedi que le prix pour l’événement interprovincial, canadien ou supérieur porterait dorénavant son nom.

Un honneur tout ce qu’il y a de plus naturel puisque André Ricard a été impliqué au sein de l’organisme pendant de nombreuses années. Sa veuve Johanne Ricard ainsi que son fils Maxime ont grimpé sur la scène samedi pour remettre le prix dans cette catégorie, qui est allé à la Coupe Canada de canoë-kayak qui s’est tenue à Shawinigan l’été dernier. La famille, qui avait été informée en juillet dernier qu’un prix serait remis en son honneur, a beaucoup apprécié le geste de l’organisation

«C’est toujours de grandes surprises. André a beau avoir beaucoup donné, il ne l’a jamais fait pour avoir quelque chose au bout de la ligne. Je l’ai toujours suivi là-dedans. C’est toujours surprenant que même si tu n’es plus là, les gens te rendent hommage», a souligné la mère de famille, qui avait eu un coup de foudre à l’âge de 14 ans pour celui qui allait partager sa vie.

André Ricard aura été impliqué pendant 50 ans dans divers organismes, dont 20 ans à titre de président de Hockey Mauricie.

«Ce gala, c’est une continuité de ce qu’il a fait. Tout ce qui a été important pour lui dans sa vie, c’est que les jeunes soient heureux, peu importe leur sport. Je vois encore des jeunes qu’il a aidés, mais maintenant, ce sont leurs enfants que nous voyons. C’est incroyable!»

+

Jouer comme des filles, c’est gagnant

La formation féminine de baseball les Pink Sox de la Mauricie a connu une saison de rêve au niveau bantam B en remportant la médaille de bronze lors du Championnat provincial. Du bronze qui valait de l’or puisque les adolescentes affrontaient des garçons. Une performance qui a valu à l’équipe le titre d’exploit de l’année selon Sport-Hommage Mauricie. C’est nul autre que Rodger Brulotte qui est venu remettre le prix à l’entraîneur Dave Courey et à sa fille Thaly, qui représentait ses coéquipières, parties dans un tournoi de... hockey. Le populaire homme de baseball n’a d’ailleurs pas tari d’éloges envers la jeune lanceuse, qu’il voit évoluer au sein de l’équipe nationale de baseball sous peu. Un objectif que compte atteindre la jeune fille.

***

Confrontation entraîneur-arbitre

La présidence d’honneur de l’événement avait été confiée à Paul Jordan, de Desjardins, et l’ancien hockeyeur Jean-Guy Talbot. C’est Denis Morel qui est venu accepter le prix reconnaissance pour les 1000 matchs arbitrés par Éric Furlatt dans la LNH. L’officiel trifluvien ne pouvait être sur place puisqu’il était au boulot au Centre Bell au même moment. Morel en a profité pour remercier Talbot d’avoir été un entraîneur indulgent envers lui lorsqu’il était derrière le banc.

***

Pause pour Alarie

Après 20 années d’animation, Serge Alarie s’est accordé une pause bien méritée pour ce 36e gala, lui qui voulait apprécier la soirée d’un autre angle, dans la salle. C’est Frédéric Beaulieu qui était à l’animation, une tâche qu’il a relevée avec brio. Il était accompagné de Marc-André Pelletier, qui faisait ses premières armes au gala samedi. 

***

Un surplus

La recherche de partenariats et la vente de billets ont été de tels succès lors de la dernière année que Sport-Hommage Mauricie a offert des bourses supplémentaires lors de la soirée à des athlètes qui n’étaient pas en nomination dans l’une des catégories. Le chiffre de 15 000 $ remis devrait aller en augmentant lors des prochaines années grâce à l’implication de l’entrepreneur Bryan Tranquille. Le père de la taekwondoïste Vivianne Tranquille a invité le public à se faire généreux durant la soirée, mais aussi à soumettre le nom d’entreprises ou de personnalités qui pourraient grandement aider l’organisme.

De plus, l’Université du Québec à Trois-Rivières s’est engagée à remettre annuellement une récompense de 1000$ à l’étudiant en ses murs ayant connu des performances sportives et scolaire exceptionnelles, mais ne faisant pas partie du programme des Patriotes.

***

Deux pour un

Ceux qui ne jurent que par la pratique d’une seule discipline sportive devront peut-être changer leur fusil d’épaule après avoir constaté l’exploit de Florence Brunelle. La Trifluvienne était en candidature pour deux prix lors de cette soirée, pour ses performances en sport collectif, au soccer, et en sport individuel, en patinage de vitesse, au niveau québécois. Elle a finalement remporté la statuette pour ses performances sur lames.