Marc-Antoine Lacharité ne devrait plus enfiler le chandail du Climatisation Cloutier avant un long moment.

Hockey senior: un joueur frappe deux entraîneurs

La rivalité entre le Climatisation Cloutier de Cap-de-la-Madeleine et les Loups de La Tuque a pris une tournure inattendue et regrettable, samedi soir à l'aréna Jean-Guy-Talbot.
Dans les secondes suivant l'élimination des Madelinois, le défenseur Marc-Antoine Lacharité a sauté par-dessus le banc des visiteurs pour asséner des coups de poing aux entraîneurs des Loups Tommy Gauthier et Dave Marchand.
La scène est survenue alors que les joueurs des Loups commençaient à célébrer leur victoire obtenue en quarts de finale de la Ligue de hockey senior A de la Mauricie. Lacharité a alors traversé la patinoire pour régler ses comptes avec Gauthier et Marchand, qui sont aussi les gouverneurs de l'équipe de La Tuque.
Ces derniers ont rapidement répliqué à l'assaut du hockeyeur tandis que sur la surface de jeu, des combats éclataient. Une scène que les partisans des deux clubs connaissent bien: pendant toute la saison, ces deux grands ennemis ont eu maille à partir et les séries éliminatoires n'ont pas fait exception à la règle.
Dave Marchand et Tommy Gauthier
Qu'à cela ne tienne, l'entraîneur des Loups peinait à comprendre les agissements de Lacharité. 
«J'ai joué trois ans dans le junior majeur, plus de cinq saisons dans la Ligue nord-américaine de hockey et trois autres années dans le junior AAA. 
J'ai évolué dans la ligue senior de la Gaspésie, probablement une des plus violentes du hockey. Mais je n'ai jamais vu un geste de la sorte. C'est épouvantable», a affirmé Gauthier, dimanche soir en entrevue au Nouvelliste.
«On essaie de déranger les joueurs parfois, c'est vrai. Mais quand un gars enlève ses gants et son casque pour sauter sur le banc adverse, on est rendus ailleurs. Nous avons perdu énormément de respect pour le Climatisation Cloutier lors de cet affrontement entre nos deux organisations.»
Gauthier et Marchand ignoraient encore, dimanche, s'ils déposeraient des plaintes au civil contre Lacharité, un jeune homme de 21 ans originaire de Delson, en Montérégie.
Leur décision dépendra peut-être du verdict rendu par le préfet de discipline de la LHSAM. Le président du circuit, Alain Beauchamp, a confirmé que le cas de Lacharité serait étudié. 
«Le joueur avait clairement des intentions et il aura à répondre de ses actes, a souligné Beauchamp. Ce ne sont pas des gestes que nous considérons comme une suspension ordinaire.»
Plus tôt cette saison, Marc-Antoine Lacharité avait aussi frappé un partisan des Loups, pendant un match à La Tuque. Aucune poursuite n'avait été intentée contre lui. 
«Sur les 16 gars du Cap à qui j'ai parlé samedi, plus de la moitié m'ont dit qu'ils étaient désolés. On sait que ce n'est pas tout le monde qui endosse ces gestes», a pris la peine d'ajouter Tommy Gauthier.
Le carré d'as connu
Cette victoire en cinq parties contre Cap-de-la-Madeleine permet aux Loups de passer en demi-finale. Ils affronteront le Bellemare de Louiseville, champion du calendrier régulier dans la LHSAM. Les hommes d'André Lachance ont vaincu le Condor de Saint-Cyrille au terme d'une série de six rencontres.
Le Bigfoot de Saint-Léonard-d'Aston, véritable dynastie du hockey senior, continue aussi sa route. La bande dirigée par André Alie se mesurera aux Maroons de Waterloo.