Tous se demandent à quoi va ressembler la prochaine saison de hockey. Les dirigeants de la Ligue senior AAA vont réfléchir à la question samedi à Drummondville.
Tous se demandent à quoi va ressembler la prochaine saison de hockey. Les dirigeants de la Ligue senior AAA vont réfléchir à la question samedi à Drummondville.

Hockey senior AAA: quoi faire de la prochaine saison?

Michel Tassé
Michel Tassé
La Voix de l'Est
Les dirigeants de la Ligue de hockey senior AAA du Québec ont rendez-vous à Drummondville samedi afin de voir à quoi pourrait ressembler la prochaine saison du circuit dans un contexte de pandémie.

«Plusieurs scénarios vont être déposés sur la table et on va discuter, explique le grand patron des Bisons, Christian Roy. Il n’y a rien de simple présentement, mais je suis confiant qu’on va réussir à se faire une saison de hockey.»

Roy ne serait pas étonné que la saison débute plus tard qu’à l’habitude. Au même titre que plusieurs circuits, remarquez bien.

«Évidemment, les intérêts ne sont pas les mêmes pour tout le monde à travers la ligue. On évolue dans des marchés différents. Les discussions s’annoncent intéressantes.»

La LHSAAAQ entend bien sûr suivre les directives de la santé publique.

«Est-ce que nous demandera de jouer devant 250 personnes seulement? Je ne sais pas, reprend Roy. Certains pensent que la LHJMQ réussira à accueillir plus de spectateurs en autant que la distanciation soit respectée. Est-ce que ça pourrait aussi être notre cas? Je ne sais pas. On va se le dire, on nage dans l’inconnu.»

Chose certaine, Roy grimace quand on lui parle de matchs présentés devant seulement 250 spectateurs dans la vaste patinoire Jean-Patenaude du Centre sportif Léonard-Grondin, qui peut accueillir 2000 personnes assis. Et on ne parle même pas ici de l'aspect rentabilité des choses.

«Je pense à nos commanditaires et à la visibilité qu’ils méritent et je pense aussi au happening qu’on essaie de faire à chacun de nos matchs. De l’ambiance avec 250 personnes, ce n’est pas évident chez nous.»

Les Bisons ont attiré une moyenne de 981 spectateurs la saison dernière, leur première à Granby.

La webdiffusion pourrait venir à la rescousse de la LHJAAAQ si un nombre limite de partisans est exigé, comme c’est le cas à l’Autodrome Granby cet été.

«Je n’ai pas encore parlé à personne, mais je pense qu’on va faire ce qu’il faut pour avoir une saison, dit encore Roy. On vit une situation exceptionnelle et il y aura sûrement des mesures exceptionnelles aussi. Il faut vivre avec ce qui se passe.»

À Drummondville, Christian Roy sera accompagné de Miguel Fortin, son directeur général. 

Calendrier

Dans un autre ordre d’idées, les partisans des Bisons verront leur équipe préférée à l’oeuvre un peu plus souvent le vendredi soir la saison prochaine. Le calendrier de la LHSAAAQ est encore loin d’être élaboré, mais les dirigeants du club ont appris que les gens de Ville de Granby leur accordaient priorité deux vendredis par mois au Centre sportif Léonard-Grondin.

Depuis toujours, le vendredi est la soirée la plus prisée des amateurs de hockey de Granby. La saison dernière, les Bisons ont disputé la grande majorité de leurs matchs à domicile le samedi soir.