Après avoir participé à la finale de la LHSAM, le BigFoot de Saint-Léonard-d'Aston tente maintenant d'assurer son avenir.

Hockey senior A: on cherche un nom

Les équipes de la future nouvelle ligue de hockey senior joueront 22 matchs la saison prochaine, comme c'était le cas dans la Ligue de hockey senior A de la Mauricie. Et elles seront assurément neuf, mais peut-être aussi 10 ou même 12.
Réunis à Trois-Rivières mercredi soir, les gouverneurs des équipes de l'ancienne LHSAM, dont Daniel Roy des Maroons de Waterloo, ont travaillé à trouver un nom au circuit et ont cherché qui pourrait devenir le président de la nouvelle ligue. Il a aussi été établi que le livre des règlements de la LHSAM sera jeté à la poubelle afin d'en faire un autre.
«Le nom du circuit, c'est la base de tout, a expliqué Daniel Roy après une courte nuit de sommeil. On avait un nom en tête, mais l'acronyme appartenait déjà à quelqu'un. On a d'autres idées, mais il y a des choses à vérifier.»
Assurément, on retrouvera «Québec» dans le nom de la ligue. Alors que la LHSAM avait des équipes ici et là dans la province, plusieurs n'aimaient pas que seule la Mauricie soit citée dans le nom comme s'il s'agissait d'un circuit régional.
Les équipes de Cap-de-la-Madeleine, Donnacona, Joliette, La Tuque, Louiseville, Saint-Cyrille, Saint-Léonard-d'Aston, Windsor et bien sûr Waterloo, les neuf de l'ancienne LHSAM, évolueront assurément au sein de la nouvelle ligue, bien qu'une ou deux pourraient changer d'adresse. Grand-Mère était déjà intéressée à joindre les rangs de la LHSAM et quelques autres villes, dont Laval, ont manifesté de l'intérêt.
«Les choses vont vite présentement, a repris Daniel Roy. Partir un nouveau circuit, c'est de l'ouvrage. Il faut travailler vite, mais intelligemment.»
Quel avenir pour Saint-Cyrille?
L'organisation du BigFoot de Saint-Léonard-d'Aston n'est pas la seule à se voir confrontée à des choix difficiles. Le Condor de Saint-Cyrille étudie aussi la possibilité de déménager.
Dans un article de L'Express de Drummondville, le propriétaire Sylvain Desgranges a manifesté son désir de garder l'équipe à Saint-Cyrille-de-Wendover tout en admettant qu'un déménagement était dans les cartes.
Desgranges aurait déjà eu des discussions avec des investisseurs du côté de Bécancour. D'ailleurs, pas plus tard que mercredi, le maire de l'endroit, Jean-Guy Dubois, confirmait qu'un groupe travaillait toujours afin d'amener une franchise de hockey senior à l'aréna Roland-Rheault. 
Avec Le Nouvelliste