Cédrick Desjardins s’est payé un blanchissage face aux Draveurs la semaine dernière.

Une occasion de se reprendre pour les Draveurs

Trois-Rivières — Une semaine aura passé entre le dernier affrontement entre les Draveurs de Trois-Rivières et les Marquis de Jonquière, mais parions qu’il y aura tout de même une certaine animosité vendredi soir alors que les deux équipes croiseront de nouveau le fer, cette fois, au royaume du Saguenay.

Vendredi dernier en Mauricie, les Marquis avaient été en mesure de frustrer les locaux grâce au travail de leur gardien Cédrick Desjardins, particulièrement habile pour ralentir le jeu et empêcher les Draveurs de trouver du momentum.

«Nous avons beaucoup tiré à partir du périmètre. Comme Jonquière a une défensive stable qui lui a permis de gagner des championnats, il faudra trouver un moyen de s’avancer, de profiter du trafic et des rebonds», explique Alain Côté.

Les Trifluviens voudront assurément faire mieux en avantage numérique, eux qui ont été blanchis en 10 occasions lors de cette partie. Avec 13 % d’efficacité, le jeu de puissance trifluvien est actuellement le cinquième de la LNAH. Acquis cette semaine en retour du défenseur Alex Bourret, Pierre-Luc O’Brien ne sera pas de la partie. «Il n’est pas prêt à jouer pour l’instant, il doit se remettre en forme. Ce qu’on espère, c’est qu’il joue ses cinq matchs afin d’être éligible en séries. C’est un gars qui excelle dans les deux sens de la patinoire et qui se présente chaque soir, surtout en séries.»