L'entraîneur Frédéric Lavoie pourra miser sur son noyau pour le dernier droit de la saison, dont font partie Benjamin Thibeault, Cédric Desruisseaux, Alex Plamondon et Nathan Cyr-Trottier.

Un noyau intact pour le dernier droit

Maintenant les alignements coulés dans le béton pour le reste de la saison dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, les formations midget AAA sont fixées sur le sort de leurs joueurs pour le dernier droit de leur saison. À Trois-Rivières, les Estacades ont ainsi appris avec enthousiasme que leur noyau allait demeurer intact en route pour les séries éliminatoires.
Au coeur d'une impressionnante séquence, l'entraîneur Frédéric Lavoie se dit évidemment ravi de pouvoir conserver ses poulains dans son vestiaire. «Nous sommes bien contents de pouvoir garder nos joueurs pour finir l'année. Je suis convaincu que ça va être bénéfique pour leur développement», estime le pilote des Estacades.
Parmi les joueurs les plus susceptibles de faire le saut dans le circuit Courteau, on retrouvait Cédric Desruisseaux et Benjamin Thibeault, chez les Tigres de Victoriaville, et Alex Plamondon, chez les Cataractes de Shawinigan. Ces trois joueurs sont d'ailleurs les trois meilleurs pointeurs des Estacades cette saison.
Aussi, Nathan Cyr-Trottier aurait pu être ciblé pour un rappel dans la LHJMQ. Au cours de la dernière période de transactions, l'attaquant a été impliqué dans l'échange du joueur-vedette Julien Gauthier vers les Maritimes. Choix de quatrième tour des Sea Dogs de Saint-John à l'été 2016, Cyr-Trottier a été troqué en retour aux Foreurs de Val-d'Or.
Par ailleurs, même si Plamondon et Desruisseaux fonctionnent à plein régime depuis un mois, leur entraîneur estime qu'ils seront mieux servis de rester dans le réseau midget AAA avec des responsabilités accrues en comparaison avec la LHJMQ.
«Je persiste à croire que les gars montent un peu vite au niveau suivant, qu'il ne devrait pas y avoir autant de joueurs de 16 ans dans la LHJMQ. Un gars comme Maxime Fortier a joué à 16 ans dans le midget AAA et aujourd'hui, il est le meilleur marqueur du junior majeur. Il a eu droit à du temps de glace de qualité qui a fait de lui un meilleur joueur», analyse Lavoie.
Par le passé, les Estacades ont déjà vécu l'autre côté de la médaille alors que certains de leurs meilleurs joueurs avaient été appelés en renfort au niveau suivant. «La dernière fois qu'on a gagné le Challenge, des gars comme Samuel Blier et Antoine Marcoux étaient partis dans le junior après les Fêtes. C'est certain que ça fait une différence dans un alignement pour les séries», explique Lavoie, fort satisfait du rendement des équipiers au cours des dernières semaines. «Les gars jouent bien. Au Challenge, il y en a certains qui se sont découvert des rôles dans l'équipe. Notre parcours a allumé des gars et ils ont réussi à transposer ça dans la saison. Les joueurs sont très enthousiastes.»
Freinés par les Élites
Vendredi soir, la séquence de 10 victoires consécutives des Estacades a cependant été freinée par les Élites de Jonquière qui ont quitté le Complexe sportif Alphonse-Dejardins avec une victoire de 4-2.
Les visiteurs ont inscrit trois buts sans riposte pour s'imposer. Alexy Robert et Alex Beaucage ont fait bouger les cordages dans la défaite.
Série victorieuse pour le Blizzard!
Dans la Ligue nord-américaine de hockey, le Blizzard de Trois-Rivières a savouré sa première série victorieuse de la saison, en renversant les Prédateurs 7-5 à Laval.
Grâce à cette première séquence de victoires, les Trifluviens s'approchent à quatre points des Lavallois et du dernier rang donnant accès aux séries éliminatoires, en plus de posséder un match en main.
Jonathan Bellemare (1-3) et Pierrick Martel (1-2) ont particulièrement brillé à l'attaque tandis que Nicolas Corbeil a enfilé un doublé pour s'emparer du premier rang des buteurs du circuit Godin.
Marc-André Huot, Maxime Boisclair et Mathieu Guertin ont aussi touché la cible lors de cette septième victoire en 26 matchs cette saison.
Le Blizzard a maintenant gagné quatre de ses six derniers matchs.
Revers en tirs de barrage pour les Patriotes
Dans le réseau universitaire, les Patriotes de l'UQTR ont baissé pavillon 3-2 au terme des tirs de barrage face aux Golden Hawks de l'Université Laurier.
Grâce à 52 arrêts, le gardien Colin Furlong a volé la vedette, ne cédant que devant Tommy Giroux et Mathieu Lemay.
Avec cette défaite, les Patriotes glissent à cinq points des Gaels de Queen's, meneurs du circuit Ontarien.