Les Éperviers ont dominé les Trifluviens.

Retour à la case départ pour les Draveurs

Les Draveurs ont loupé l’occasion de faire très mal aux Éperviers de Sorel samedi après-midi au Colisée de Trois-Rivières. Tirant de l’arrière 2-1 dans cette série quatre de sept, les Éperviers ont dominé les Trifluviens à tous les chapitres, et ils sont rentrés à la maison avec une victoire de 6-2 qui renvoie tout le monde à la case départ.

«C’est décevant, on avait les Éperviers dans les câbles et on revenait à la maison. Après avoir perdu la veille chez eux, les Éperviers sont revenus très forts. Dommage, on n’a pas connu un très bon départ. Et puis, comme au premier match, l’indiscipline a fait très mal. Il faut apprendre de ce qui vient de se passer», témoignait Alain Côté.

Les visiteurs ont pris les devants 3-0, ce qui a calmé la foule de quelque 1000 personnes. Marco Charpentier a ramené l’écart à deux buts mais les Éperviers ont répliqué avec vigueur, empilant deux autres buts pour évacuer le suspense du vétuste édifice. En stoppant 21 rondelles, l’ex-Draveurs Marco Cousineau s’est fait plaisir en empochant la victoire. 

«Cousineau n’a pas été un facteur dans ce match. On a cinq tirs en première, alors on doit se regarder dans le miroir d’abord et avant tout», analysait le pilote, qui essayait de voir les choses du bon côté. 

«On devait se faire éliminer en quatre! Si on m’avait offert une égalité de 2-2 après quatre matchs avant le début de la série, je l’aurais accepté volontiers. C’est devenu une série deux de trois, et on sait exactement ce qu’on doit faire pour créer une surprise. Nous ne sommes pas dans un vilaine position.»

Les deux équipes vont se retrouver jeudi à Sorel. Le cinquième match est ensuite programmé pour vendredi à Trois-Rivières.