Frédéric St-Denis a dû passer sous le bistouri.

LNAH: une longue absence pour St-Denis

Trois-Rivières — Ils ne sont pas nombreux les joueurs des Draveurs de Trois-Rivières à avoir évolué dans la LNH. Il n’y en a qu’un seul à vrai dire: Frédéric St-Denis. Or, la formation trifluvienne sera privée de son précieux arrière pour plusieurs mois.

Le 21 octobre dernier, dans un match face aux Éperviers de Sorel-Tracy, St-Denis avait chuté lourdement derrière le filet adverse et était entré en contact avec la bande, le haut de son corps absorbant tout le choc. Les Draveurs prévoyaient alors que l’ancien du Canadien serait absent pour trois à quatre semaines. Le verdict final est bien pire. St-Denis a dû passer sous le bistouri et ne sera pas de retour au jeu avant le mois de février.

Une lourde perte qui s’ajoute à celle du deuxième meilleur marqueur de l’équipe, Mathieu Guertin, victime d’une fracture du nez lors du dernier match. Les nouvelles dans son cas sont meilleures et il ne ratera que deux rencontres.

Fort heureusement, les Draveurs ont obtenu du renfort cette semaine avec l’acquisition de Yannick Tifu. Il pourra donner un précieux coup de main au jeu de puissance des Draveurs, et ce, dès vendredi alors que l’équipe se rendra à Jonquière pour se mesurer aux Marquis. Cette saison, la formation dirigée par Benoît Gratton connaît un départ quelque peu lent et ne détient qu’un point d’avance sur les Trifluviens au classement.

«Ça arrive fréquemment que Jonquière connaisse des départs plus lents, mais c’est clair que ce n’est pas une équipe à négliger. Ils peuvent être dominants et ils ont presque le même groupe de joueurs qui sait comment gagner. Avec le voyagement, ce ne sera pas facile pour les joueurs qui ont leur semaine de travail dans le corps», souligne l’entraîneur-chef Alain Côté.

Les Estacades à Québec

Bien installés au quatrième rang du classement de la Ligue midget AAA du Québec, les Estacades de Trois-Rivières seront en visite dans la banlieue de la capitale nationale vendredi soir alors qu’ils affronteront le Blizzard du Séminaire Saint-François. Un défi relevé puisque les locaux – champions en titre du circuit – occupent le premier rang au classement. Les deux équipes ont croisé le fer à une reprise cette saison, un duel qui a été à l’avantage des Trifluviens.