Jason Pitt (88) a inscrit le but qui est venu assommer le Bellemare et permettre au BigFoot de Saint-Léonard-d'Aston de prendre une avance de 3-1 dans la série.

LHSAM: le BigFoot s'approche d'un autre titre

Le BigFoot de Saint-Léonard-d'Aston s'est approché à une seule victoire d'un autre championnat vendredi soir à Louiseville. Même s'ils ont été dominés 59-39 dans la colonne des tirs au but, les hommes d'André Alie ont eu le dessus 4-2 sur le Bellemare, dans un aréna rempli à craquer.
C'est Jason Pitt qui a inscrit le but victorieux, en fin de deuxième période aux dépens de Philip Gatien, qui a remplacé Joël Quirion, blessé.
Avec une avance de 3-2 après 40 minutes, les visiteurs se sont cramponnés en défense au cours du dernier engagement. Le Bellemare a bourdonné en territoire ennemi, sans parvenir à soutirer le but égalisateur. Olivier Jodoin a notamment raté une chance en or à proximité du filet défendu avec brio par Vincent Lamontagne. En fin de rencontre, alors qu'il devait se défendre en désavantage numérique, le BigFoot a inscrit un but d'assurance dans un filet désert, l'oeuvre de Raphaël Gervais.
Avec cette victoire, une troisième d'affilée, le BigFoot prend l'avance 3-2 dans cette série quatre de sept et aura la chance samedi soir de s'abreuver de champagne devant ses partisans. 
«Nos boys sont engagés depuis le match trois. Ils veulent comme c'est pas possible. C'est incroyable le nombre de lancers qu'on bloque. Maintenant, ce n'est pas le temps de se péter les bretelles, on a des choses à améliorer en vue du match numéro six et on doit y penser dès que nous sortons de l'aréna», soulignait André Alie, dont l'équipe vise un quatrième titre en six ans. 
«Lamontagne a été bon pour nous, c'est vrai. C'est un gars qui se lève dans les grandes occasions, je suis sûr qu'il sera encore meilleur demain. Jason Pitt est du même moule. Je pourrais faire le tour de tous les gars... Faut recommencer demain.»
Car le Bellemare ne se présentera pas à Saint-Léonard-d'Aston en touristes. 
«Il faut continuer à pousser. Nous étions opportunistes lors des deux premiers matchs, c'est maintenant le BigFoot qui l'est. On a donné à peu près cinq chances de marquer aujourd'hui! Les gars sont dédiés, je leur souhaite du bien. On domine, il faut maintenant trouver des façons de marquer un peu plus», analysait de son côté André Lachance, déçu de la fin du match alors que le juge de lignes n'a pas attendu que son joueur de centre soit prêt pour une mise en jeu en territoire ennemi. La séquence a mené au filet de Gervais...