Le gardien Benjamin Lajoie a de nouveau livré la marchandise pour les Estacades.

Les Estacades inspirés par leur gardien

Les séries de rêve de Benjamin Lajoie se poursuivent. Le gardien des Estacades a fourni 54 arrêts à son équipe, qui en a profité pour l'emporter 3-2 sur les Riverains du collège Charles-Lemoyne dimanche après-midi.
Alexy Robert a joué les héros pour les adolescents de Frédéric Lavoie en début de deuxième prolongation, son tir de l'enclave ayant raison de Tommy DaSilva. La formation midget AAA trifluvienne a fait preuve de beaucoup d'opportunisme, puisqu'elle n'a cadré que 32 rondelles dans cette rencontre.
«Notre gardien a été une grande partie de l'équation, c'est certain. On ne peut pas se plaindre de ce qui se passe devant notre filet», souriait Lavoie, conscient que les Riverains méritaient peut-être un meilleur sort. «Ils ont joué un bon match, je ne peux pas le nier. Ils ont été solides avec la rondelle. De notre côté, nous avons quand même réussi à marquer le premier but du match, une séquence qui nous a donné de l'élan. En première période de prolongation, les Riverains ont dominé sans marquer. Mais en deuxième prolongation, j'aimais ce que je voyais avant notre but gagnant.»
Les Estacades rentrent donc à la maison avec l'avance 2-0 dans cette série demi-finale quatre de sept qui se poursuivra vendredi à l'aréna Jean-Guy Talbot, le Complexe sportif Alphonse-Desjardins étant déjà occupé lors du week-end prochain. 
Outre Robert, Mathieu Boissonneault et Cédric Desruisseaux ont aussi marqué pour les vainqueurs, qui doivent maintenant éviter tout excès de confiance. «Nous sommes heureux de revenir à la maison, mais il ne faut pas se fier à ça. En séries dans le midget AAA, je l'ai dit plusieurs fois, je ne crois pas à l'avantage de la glace. L'an dernier face aux Riverains, il n'y a pas un seul match de cette série qui s'était gagné à domicile. On doit être conscient que chaque match est unique.»
Lavoie va profiter des prochaines séances d'entraînement pour tenter d'aider ses équipiers à générer un peu plus d'offensive. «On veut augmenter notre temps de possession. De façon générale, on s'est surtout défendu lors des deux premiers matchs. Il y a moyen d'être un peu plus actifs offensivement.»