Sébastien Auger était en grande forme entre les poteaux des Patriotes.

Auger se dresse devant les Gee Gees

Trois-Rivières — Décimés par les blessures, les Patriotes de l’UQTR ont profité d’un Sébastien Auger en grande forme entre les poteaux, mercredi soir au Colisée de Trois-Rivières, pour venir à bout des tenaces Gee Gees d’Ottawa 6-3.

Particulièrement brillant en deuxième période, alors que les visiteurs ont dicté la majeure partie du jeu, Auger a été récompensé pour ses prouesses par ses coéquipiers dans la dernière minute de l’engagement. En l’espace de 11 petites secondes, Pierre-Maxime Poudrier et Deven St-Hilaire ont brisé une égalité de 2-2 pour permettre aux Patriotes de retraiter au vestiaire avec une marge de manœuvre de deux buts.

Bien entendu, les Gee Gees ont continué à presser le pas dans les 20 dernières minutes, mais malgré un but encaissé avec cinq minutes à jouer, Auger et les siens ont tenu le coup pour empocher deux points, devant une foule bruyante de 648 spectateurs dans le cadre du carnaval étudiant.

«On s’est tiré dans le pied avec nos pénalités. Heureusement, Auger a été l’élément clé. Il a été capable de nous sortir de gros arrêts pour nous donner confiance», a vanté le capitaine Poudrier, auteur d’un doublé.

L’entraîneur Marc-Étienne Hubert a pour sa part admis que les pénalités à répétition et un alignement réduit ont considérablement augmenté la charge de travail de son gardien. «On a brûlé beaucoup d’énergie en désavantage numérique. Et en troisième période, on a senti une baisse d’énergie. Ce n’est pas nécessairement le genre de période que j’aurais voulu jouer pour conserver l’avance, mais notre gardien a fait de bons arrêts et les gars ont bien sorti la rondelle de la zone», a-t-il analysé, tout en soulignant au passage le brio de Julien Gagné, auteur d’un but et également à l’origine du but gagnant par son travail acharné.

Christophe Boivin et St-Hilaire ont complété la marque dans une cage abandonnée.

Chez les Gee Gees, l’entraîneur Patrick Grandmaître aurait aimé un meilleur sort, compte tenu de l’effort déployé par son équipe. Il levait tout de même son chapeau au portier adverse. «La réputation d’Auger le suit. C’est un très bon gardien. On a travaillé comme des fous et fait preuve de persévérance, mais on n’a pas été assez opportunistes.»

BEAUDOIN EN RENFORT
Privé de sa première unité défensive (Bruno-Carl Denis et Allan Caron), Hubert a toutefois obtenu du renfort apprécié pour cet affrontement avec les Gee Gees. Coincé à l’infirmerie depuis le début de la campagne, après être passé sous le bistouri l’été dernier, le Bécancourois Guillaume Beaudoin a disputé un premier match dans l’uniforme de l’UQTR.

Si les attentes étaient modérées pour ce retour à la compétition, l’ex-capitaine de l’Armada de Blainville-Boisbriand s’est surpassé aux yeux de son entraîneur. «C’est incroyable ce qu’il a fait ce soir. Il a démontré énormément de caractère et a pris de bonnes minutes. Il a terminé le match dans le top-4. J’ai été très impressionné par sa performance.»

Avec cette victoire, les Patriotes s’approchent à un point du 7e rang dans la division Est. Mieux encore, ils augmentent à quatre points leur avance au 8e et dernier rang donnant accès aux séries éliminatoires.

Les Patriotes reprendront l’action samedi alors qu’ils rendront visite aux Gee Gees à Ottawa. Expulsé mercredi en raison d’une sévère mise en échec à la tête d’un rival, Gabriel Slight s’ajoutera à la liste de joueurs absents puisqu’il est automatiquement suspendu. Comme il en est à sa troisième offense, la sanction pourrait être beaucoup plus sévère qu’un seul match.