Charline Labonté

Hockey féminin: le Canada a semé le doute

Je n'étais pas convaincu à 100 %, mais mon feeling avant la première mise en jeu, c'était que le Canada allait remporter ce premier match face aux États-Unis. Après quatre défaites d'affilée contre leurs ennemies, c'était important d'aller chercher cette victoire pour les Canadiennes même si ce n'était qu'un match préliminaire.
Les deux clubs voulaient vraiment gagner, j'en suis convaincu, question d'amorcer la finale dans une semaine avec un petit avantage psychologique.
Car ces deux clubs sont destinés bien entendu à se revoir en finale. Il y a peut-être la Finlande qui peut embêter un peu le Canada et les États-Unis, mais une défaite des deux favoris serait une énorme surprise. Si ça arrive, tout le monde va tomber en bas de sa chaise!
Mercredi, Charline Labonté a fait la différence. Elle a accordé deux buts, mais dans l'ensemble, elle a été très solide. J'ai bien aimé aussi le jeu de Marie-Philip Poulin, qui n'a pas marqué, mais qui a provoqué beaucoup de revirements. Quand l'enjeu est grand, elle élève son jeu d'un cran à tout coup.
Et puis que dire de Meghan Agosta, qui semble en état de grâce lorsqu'elle joue la journée de son anniversaire! Mercredi, elle a inscrit deux buts, un de moins qu'à pareille date aux derniers Jeux!
D'autres éléments qui ont aidé le Canada à l'emporter: haut pourcentage d'efficacité sur les mises en jeu, replis défensifs impeccables et les 15 premières minutes de la troisième période complètement à l'avantage des Canadiennes. Le premier trio des Américaines a fait le travail, il a vraiment été menaçant. Celui du Canada a également provoqué beaucoup de choses offensivement.
Bref, la table est mise pour le match de la médaille d'or. Les Canadiennes avaient trois balles et deux prises avant le match de mercredi, elles ont frappé un coup sûr en prouvant qu'elles étaient encore en mesure de battre les Américaines.
Les compteurs ont donc été remis à zéro et on devrait avoir droit à tout un spectacle quand ces deux clubs-là vont se recroiser!
Propos recueillis par Steve Turcotte