Éliott Héroux (à droite) est parfait jusqu’à présent: trois courses, trois médailles d’or.

Héroux en ajoute une troisième à Thetford

Trois-Rivières — À l’aube de la fin du premier bloc d’activités aux Jeux du Québec, Éliott Héroux peut se targuer d’avoir toutes les médailles d’or de la Mauricie jusqu’à maintenant!

Déjà champion du 2000m steeple et, contre toute attente, du 800m, l’étoile montante du club d’athlétisme Zénix a mis la main sur l’or à la course du 1500m juvénile chez les garçons, lundi à Thetford Mines.

Héroux a donc rempli ses promesses de brillante façon à ces Jeux. Il est parfait jusqu’ici. Oubliez la supposée malédiction du porte-drapeau lors de compétitions importantes, ça ne s’applique pas à lui!

«Trois courses, trois performances incroyables», a résumé l’entraîneur de la délégation mauricienne Éric Poulin. «Son année de rêve se poursuit! Éliott est sur une lancée, on espère qu’il pourra nous aider à aller chercher une médaille mardi au relais masculin.»

Le Shawiniganais de 17 ans prendra effectivement place sur l’équipe du relais 4x400m, en compagnie de ses coéquipiers Samuel Boulianne-Longchamp (5e au 400m), Thomas Chartier (5e au 400m haies) et Christophe Paré. Héroux sera le dernier à s’élancer. «On a de très bonnes chances de podium au relais des gars. Le Lac-St-Louis mise sur une grosse délégation, ils seront difficiles à tasser, mais on a nos chances.»

Avec ses deux médailles de bronze, Anthony Gagnon a procuré au golf masculin ses premières médailles en près de 30 ans.

Même constat pour le relais féminin, formé de Jade Custeau, Rosalie Boisclair, l’étonnante Morgane Drouin et Rosemarie Gélinas. «La fédération a recensé tous les temps des jeunes depuis le début de l’année et nous sommes parmi les meilleurs. La Mauricie sera donc dans les vagues fortes autant chez les filles que du côté des garçons», explique Poulin, heureux de cet avantage.

Custeau sera en quête, mardi, d’une 11e médaille aux Jeux du Québec en trois éditions. Elle a remporté le bronze au 400m haies lundi. Gélinas a également mérité le bronze, cette fois au 1500m, en vertu d’un excellent départ. «D’habitude, Rosemarie garde le meilleur pour le milieu et la fin de la course. Le départ, c’est son talon d’Achille, mais ce ne fut pas le cas aux Jeux!»

Poulin était tout aussi impressionné par la sortie de Morgan Drouin, une jeune coureuse de première année cadette. Face à des juvéniles – les changements de règlements n’ont pas souri aux Mauriciens – elle a causé l’une des belles surprises de sa délégation en finissant septième. Elle était la plus jeune sur la ligne de départ. «Ça promet pour Laval en 2020», sourit l’entraîneur.

Dans les épreuves de tirs, Mathieu Laurin, un cadet de deuxième année, a pris le sixième échelon au lancer du disque. «S’ils avaient choisi de garder les cadets ensemble et les juvéniles dans une classe, comme c’était le cas avant, Mathieu aurait gagné trois médailles aux Jeux, fait remarquer Éric Poulin. C’est la même chose pour des jeunes comme Christophe Paré et Émile Toupin. Pour une petite région comme la nôtre, ça nous fait mal. Nous avons toujours terminé parmi les trois meilleures régions dans les dernières années, sauf que les changements ont joué en notre défaveur.»

Malgré tout, la Mauricie occupait lundi soir le huitième rang sur 19 délégations en athlétisme.

En cas de podium mardi au relais féminin, Jade Custeau mériterait une 11e médaille en trois Jeux.

Golf: une première depuis 1989
La Mauricie n’avait pas gagné de médailles aux Jeux du Québec en golf masculin depuis 1989. Elle vient d’en remporter deux en l’espace de quelques heures, grâce à un doublé signé Anthony Gagnon!

Le golfeur de Maskinongé, qui s’entraîne sur les allées du club de Louiseville, a ajouté une médaille de bronze à celle remportée en fin de semaine. Il a terminé troisième à la partie par coups chez les 15-16 ans (formule Stableford). Une trentaine de jeunes athlètes prenaient part à la compétition.

«Jusqu’au dernier quart de sa ronde, Anthony flirtait avec la victoire. Il aurait pu être le champion des Jeux, il était très menaçant», témoignait l’entraîneur Yannick Bibeau, emballé à l’idée que la relève du golf régional s’impose de la sorte à Thetford.

«Nous n’avions aucune attente, mais tous les membres de l’équipe ont su créer un super esprit de corps. Les résultats sont venus par la suite.»

Bibeau ajoute que deux golfeurs de 12 ans à peine, Thomas Lemay et Jean-Christophe Lacasse, seront à surveiller aux Jeux de 2020. «Ils ont tiré leur épingle du jeu devant des gars de 13 et 14 ans. Ils devraient entrer au programme Sport-études des Estacades, c’est certain qu’ils continueront à bien se développer.»

Les archers de la Mauricie à l’œuvre, lors des Jeux du Québec à Thetford Mines.

L’autre médaille d’Anthony Gagnon avait été gagnée en duo, avec son coéquipier Zacharie Latour.

Carnet de notes
Au contre-la-montre individuel de triathlon, Léa Gobeil a réussi la meilleure performance avec une 11e place... En volleyball féminin, les Mauriciennes ont pris le neuvième échelon sur 18 équipes alors que les garçons ont terminé les Jeux avec une 12e place... En tir à l’arc, Rose Thibault a frôlé le podium (4e sur 11).