Mary-Sophie Harvey

Harvey stoppée en demi-finale

Alors que Kylie Masse réussissait un nouveau record mondial, la Trifluvienne Mary-Sophie Harvey se préparait à prendre part aux demi-finales du 200 m libre. Elle a pris le 14e rang du classement général avec un chrono de 1 min 58,15 s. Katerine Savard, de Pont-Rouge, a terminé tout juste derrière, en 15e place, avec un temps de 1 min 58,46 s. Seules les huit premières accédaient à la finale de mercredi.
Pour la jeune nageuse de 17 ans, il s'agissait de sa première expérience dans la session de courses de soir aux Championnats du monde.
«C'est certain que c'est stressant et tu ne sais pas trop à quoi t'attendre. Je suis quand même contente de ma course. C'est ma première expérience en demi-finale, alors c'est très satisfaisant ! J'ai fini 11e au 400 m libre la première journée et ça m'a motivé pour aujourd'hui. Mon objectif était de faire une demi-finale et c'est atteint.»
Jusqu'à présent, ce qui l'a le plus surprise, c'est l'ambiance qui règne autour de la piscine hongroise. «La foule, c'est exceptionnel! Il y a tellement de gens! La première fois que j'ai levé la tête à la piscine, j'ai vu qu'il y avait tellement de chaises dans les estrades, ça montait tellement haut, que je me disais que ça n'allait jamais se remplir. À la première session de courses, c'était plein ! C'est vraiment, vraiment une expérience incroyable!» a-t-elle conclu.
Harvey prendra part au relais 4 x 200 m jeudi ainsi qu'au 400 m quatre nages individuelles dimanche. Il s'agit de son épreuve de prédilection, où elle est classée huitième au monde.
Dans les préliminaires, Savard (1 min 58,16 s) et Harvey (1 min 58,38 s) avaient fini respectivement aux 14e et 15e rangs.
«Honnêtement, je m'y attendais vu que je n'étais pas dans les huit premières le matin. Mon but était vraiment de faire la demi-finale. Ma semaine n'a pas très bien commencé alors la demi-finale du 200 m libre, c'est correct. J'ai vraiment essayé de nager plus vite que dans les qualifications, mais je n'ai pas été capable de finir. Il va falloir que je contrôle plus mon énergie pour le relais. Demain, Mary-Sophie et moi avons une journée de repos et nous allons en profiter pour être plus fraîches pour le relais. Ça va être difficile, mais on va essayer de se rapprocher du podium», a commenté Savard.