Les Aigles ont connu une autre soirée explosive à l’attaque dans le confort de leur stade trifluvien.

Harris dominant, les frappeurs aussi!

TROIS-RIVIÈRES — Trois départs, trois victoires! Le lanceur Garrett Harris (3-0), la révélation des Aigles (6-11) sur le monticule jusqu’ici cette saison, a encore été flamboyant mardi, donnant des ailes à ses coéquipiers, qui ont bousculé les Jackals du New Jersey 12-3, devant quelques centaines de braves partisans venus défier le froid atypique de ce début de mois de juin.

Harris et les Aigles amorçaient un important segment du calendrier: en juin, ils joueront 18 matchs à domicile. Ils ont fort bien commencé cette séquence en se payant le même club qui les avait balayés au Stade Yogi-Berra, il y a une dizaine de jours.

Après avoir accordé un premier point aux visiteurs en deuxième, Harris s’est ressaisi. Sa balle glissante ainsi qu’une rapide à point ont étourdi les Jackals (10-7). Résutlat des courses: 11 retraits sur des prises et deux petits points mérités en sept manches de travail. Efficace, la recrue des Oiseaux!

«Je pense que c’est sa pire sortie à date», disait le gérant T.J. Stanton, le plus sérieusement du monde, dans son bureau après la partie. «C’est dire à quel point il domine! Garrett s’est ajusté après un départ plus difficile [ce soir].»

Le nouveau venu Cam Lafleur et Andrew Cohen ont conclu le travail du partant en huitième et neuvième manches.

La balle voyage

Dans les circonstances, la sortie de Harris est plus que convaincante. C’est que la balle voyageait allégrement au parc de l’Exposition mardi. Un vent tenace soufflait vers le champ droit, ce qui favorisait les cogneurs.

Si Harris s’en est bien tiré, ce ne fut pas le cas du lanceur des Jackals Anthony Fernandez, envoyé aux douches après quatre manches.

Ce dernier avait pourtant bien commencé la rencontre, se payant deux tours parfaits avant d’attaquer la troisième manche. Il était en voie de retirer les locaux dans l’ordre, avant de permettre un but sur balles à la recrue Joe DeLuca.

Un coup sûr de David Glaude et un but sur balles de Brandon Bednar plus tard, Taylor Brennan réussissait un simple pour créer l’égalité 1-1. Tucker Nathans a enchaîné avec un coup sûr bon pour deux points. Les Aigles n’ont plus jamais regardé derrière.

DeLuca (2e), Anthony Hermelyn (3e), Brennan (4e) et LeVon Washington (2e), qui célébrait son retour dans l’alignement après 15 jours d’absence, ont tous claqué des circuits pour réchauffer la foule. Non, ce ne fut pas une soirée de plaisir pour Fernandez et son releveur Nicholas Bozman.

S’adapter

Stanton félicitait ses joueurs pour avoir percé le mystère Fernandez tôt dans la rencontre. On parle quand même du lanceur des Jackals avec le plus d’expérience.

«Ses balles à effet ont donné des ennuis à nos six premiers frappeurs. Les gars en ont parlé dans l’abri et cela a été positif pour nos frappeurs 7 à 9. L’attaque est venue d’eux ce soir.»

Les cinq premiers joueurs des Aigles à soutirer des buts sur balles, mardi, sont venus marquer.

Frappeur ambidextre, DeLuca a eu du succès contre les lanceurs gauchers du New Jersey. Visiblement, il est plus à l’aise comme frappeur droitier, comme en témoignent ses quatre points produits de mardi. Il était à un triple de réaliser un carrousel.

«Je voyais bien la balle, c’était un bon match», souriait celui qui œuvre aussi comme receveur substitut. Après un passage à vide, DeLuca a frappé au moins un coup sûr dans cinq matchs de suite. Il compte 10 points produits en 14 sorties. «C’est une longue saison, je savais que ça finirait par débloquer dans mon cas. On ne peut pas tirer des conclusions après 30 présences au bâton.»

Du chauffage en juin!

Originaire de l’État de New York, DeLuca, à l’instar de plusieurs coéquipiers, est subjugué par le froid qui sévit sur la province pour cette période de l’année. «Les conditions ne sont pas toujours idéales, alors c’est mieux quand on gagne! Je ne pensais pas avoir besoin de chauffage en juin!»

Gladu retrouve ses repères

Raphaël Gladu a connu une journée un peu folle, lundi. Il a pris l’avion tôt en matinée avant de participer au match des Mets de St. Lucie en soirée, match au cours duquel l’ancien du Baseball majeur Ervin Santana a lancé.

Gladu, utilisé comme deuxième frappeur, a terminé cette rencontre avec un dossier de 0 en 5. Il n’a pas claqué la balle en lieu sûr mardi non plus, alors que son gérant l’utilisait comme neuvième frappeur dans l’alignement. Il a joué autant au champ gauche que dans la droite depuis son retour avec l’organisation qui l’a repêché en 2017.