Guy Carbonneau a travaillé les mises en jeu une vingtaine de minutes avec les joueurs des Sags vendredi matin.
Guy Carbonneau a travaillé les mises en jeu une vingtaine de minutes avec les joueurs des Sags vendredi matin.

Guy Carbonneau: une clinique de mises en jeu spéciale

Dave Ainsley
Dave Ainsley
Le Quotidien
Guy Carbonneau a profité de son passage dans la région pour sauter sur la patinoire avec les joueurs des Saguenéens vendredi matin pour une petite clinique de mises en jeu.

« C’est l’idéal. Il est très généreux de le faire. Je pense que ça lui faisait plaisir de venir aussi. Je sais que nos joueurs ont vraiment apprécié », a laissé tomber l’entraîneur-chef Yanick Jean après l’entraînement.

Guy Carbonneau a travaillé les mises en jeu une vingtaine de minutes avec les joueurs des Sags vendredi matin.

Raphaël Lavoie, Félix Bibeau, Félix-Antoine Marcotty, Thomas Belgarde et Luke Wilson ont participé plus activement à l’activité qui a duré une vingtaine de minutes avant l’entraînement matinal régulier avec tous les joueurs.

Guy Carbonneau a travaillé les mises en jeu une vingtaine de minutes avec les joueurs des Sags vendredi matin.

« On ne pouvait pas passer à côté, d’annoncer Yanick Jean. Ce n’est pas une science infuse. Ce n’est pas une technique pour gagner des mises en jeu. À la base, c’était d’aider les joueurs de centre, leur donner une manière de penser et de souligner des points qui sont importants comme la communication. Il a ensuite parlé à toute l’équipe pour rappeler qu’une mise en jeu, ça se gagne en équipe. Ce n’est pas seulement la responsabilité du joueur de centre. »

« Ce sont des choses qu’on travaille beaucoup en début de saison. C’est bon de faire des rappels. C’était l’occasion idéale », de faire valoir le pilote des Bleus.

Guy Carbonneau a travaillé les mises en jeu une vingtaine de minutes avec les joueurs des Sags vendredi matin.

Guy Carbonneau a été honoré par l’organisation chicoutimienne en soirée, avant la rencontre au centre Georges-Vézina face aux Cataractes de Shawinigan, afin de souligner son intronisation au Temple de la Renommée du hockey en novembre dernier. L’analyste au Réseau des Sports, qui a dirigé les Canadiens de Montréal de 2006 à 2009 et les Sags en fin de saison en 2011, joue encore à l’occasion avec les anciens de la formation montréalaise. Il était très heureux de pouvoir faire sa part à sa façon avec l’organisation dont il a porté les couleurs de 1976 à 1980.

« J’étais content quand Neppy (Rénald Nepton) m’a appelé. Je ne veux pas devenir le coach, mais c’était d’amener des petites idées qui peuvent faire la différence. D’ici la fin de l’année, si ça leur permet d’en marquer dix de plus, c’est peut-être dix victoires de plus. Ce n’est pas seulement offensif, mais aussi défensif. Oui, il y a un peu de technique là-dedans, mais c’était plus de parler et une façon d’approcher les choses », de souligner Guy Carbonneau. Dave Ainsley