Tristan Guillemette a conclu les Championnats canadiens de cyclisme sur piste sur une bonne note.

Guillemette termine en force

TROIS-RIVIÈRES — À sa première participation aux Championnats canadiens de cyclisme sur piste, Tristan Guillemette peut dire mission accomplie. Après un départ en dents de scie lors des deux premières journées de compétition, à Milton en Ontario, le Trifluvien de 19 ans a terminé en force lors des deux dernières épreuves, au point de mériter sa place en vue de la Coupe du monde.

Guillemette admet avoir été déçu par son rendement lors de la poursuite par équipe (troisième place sur trois équipes) et lors de l’Omnium (14e alors qu’il visait un top 10). C’est donc avec le couteau entre les dents qu’il a entamé la dernière journée de ce rendez-vous national.

Il a visiblement retrouvé son rythme au moment de la poursuite individuelle, soit la course la plus importante pour lui lors du week-end.

Non seulement Guillemette a pris le 10e rang sur 25 participants, mais son temps de 4 minutes 37 secondes lui a permis de réussir le standard requis par l’équipe nationale de développement, avec qui il espère renouveler son poste en vue de l’an prochain.

Tristan Guillemette

«Je suis très content de mon temps, car la poursuite individuelle, c’était mon objectif principal de l’année», se réjouit-il.

Après cette performance fort satisfaisante, Guillemette a enchaîné avec une brillante troisième position, en compagnie de Thierry Kirouac-Marcassa, lors de l’épreuve Madison qui consiste en une course de 100 tours en duo, ponctuée de plusieurs relais.

«Je termine les championnats en étant satisfait. Au début, je me demandais ce qui se passait. Ça n’allait pas comme je le souhaitais. Heureusement, j’ai réussi à me reprendre pour terminer avec deux bons résultats. En plus, je suis très content que ça m’ouvre les portes pour la Coupe du monde!», sourit-il.

Maintenant les Nationaux élite derrière lui, Guillemette passera donc les prochaines semaines à Milton où il poursuivra sa préparation en vue de la Coupe du monde qui y sera présentée, du 26 au 28 octobre.

Face à l’élite mondiale, l’occasion sera idéale pour se familiariser avec un tel niveau de compétition.

«Le calibre va être très relevé. Je vais surtout là pour l’expérience.»