Le porteur de ballon Guillaume Bourassa (photo) pourrait bien voir son frère Tommy le rejoindre chez le Rouge et Or.

Guillaume Bourassa au camp national de la LCF

Le porteur de ballon du Rouge et Or de l'Université Laval Guillaume Bourassa a obtenu ce qu'il désirait: une invitation pour le camp national en vue du repêchage de la Ligue canadienne de football. Il aura la chance de se mettre en valeur devant les recruteurs des équipes du circuit Cohon dès vendredi à Toronto.
Le Latuquois avait mis toutes les chances de son côté en vue du camp d'évaluation régional qui s'est tenu mercredi au Stinger Dome de Montréal. «C'est certain que je suis content, je m'entraîne depuis janvier pour ça, a-t-il mentionné. Maintenant, je prends la journée d'aujourd'hui (jeudi) pour me remettre sur pied, parce que c'était presque aussi exigeant qu'un match.»
Soumis à une dizaine de tests mesurant ses aptitudes, Bourassa est toutefois d'avis que c'est son intensité qui a ouvert les yeux aux décideurs de la LCF. Il a été le meilleur chez les porteurs de ballon aux épreuves des trois cônes et des changements de direction. «Ce qui a fait la différence, c'est ma hargne. Je me suis amené là en étant déterminé. Il n'était pas question que je ne réussisse pas. Mon but, dans ma tête, c'était de me rendre à Toronto.»
Bourassa a été l'un des cinq joueurs sélectionnés parmi les 44 présents pour prendre la route de la Ville-Reine. «Je dois y aller une étape à la fois. Je vais devoir répéter mes performances, mais faire encore mieux», a-t-il souligné.
Vendredi après-midi, Bourassa, une fois arrivé à Toronto, sera soumis à des examens médicaux avant de s'entretenir avec les équipes de la LCF.
Les épreuves de force, d'agilité et de flexibilité auront quant à elles lieu samedi. Finalement, la fin de semaine se terminera au Varsity Stadium de l'Université de Toronto, dont le terrain est couvert d'un dôme temporaire à l'image du Stinger Dome.
S'il est repêché le 13 mai, Bourassa se montre plus qu'ouvert à évoluer sur les unités spéciales lorsqu'il fera le saut dans la LCF.
«Je pense que dans toutes les équipes, c'est par là que tu dois passer pour montrer ce que tu vaux. Je suis prêt à faire ma marque sur les unités spéciales. J'ai découvert à Laval que c'était une facette qui était autant sinon plus importante que d'être porteur de ballon», a-t-il affirmé.