Olivier Solberg a montré du flair en piste.

Olivier Solberg n'a pu s'illustrer

Après avoir vu son père remporter le GP3R en 2014 en SuperCar rallycross, Olivier Solberg tentait d'imiter son paternel ce week-end dans la Série CXE rallycross national, où son regroupées des voitures de rallye qui compétitionnent majoritairement au Québec. Le jeune homme a démontré tout son flair, mais a manqué de chance.
Les amateurs réunis au parc de l'Exposition ont rapidement pu constater le talent du jeune homme de 15 ans, assis derrière le volant d'une Subaru Impreza, à l'image de son père dans les années 2000. Solberg a été rapide et constant durant tout le week-end, si bien qu'à l'approche des demi-finales, il était premier devant tous les autres compétiteurs.
Malheureusement pour lui, son arbre de transmission s'est brisé, si bien qu'il s'est retrouvé sans puissance et a terminé loin derrière. En finale, Maxime Losier a eu le meilleur sur les autres compétiteurs pour remporter la première course de cette série au GP3R.
Pendant qu'Olivier trimait dur en piste, son père Petter a fait plaisir au coureurs de CXE, dont plusieurs sont issus du monde du rallye. Lui-même champion du monde de rallye en 2003 avant de se convertir au rallycross, Solberg a remis à tous les gagnants des diverses catégories leur trophée lors d'une cérémonie dimanche matin. Une initiative saluée par le promoteur du CXE, Éric Tremblay, motivé à organiser de nouveau des courses au Grand Prix l'an prochain.
Raymond l'emporte à sa deuxième tentative
Dans la catégorie RX2, l'antichambre des SuperCar de rallycross, c'est le français Cyril Raymond qui a eu le meilleur, n'étant jamais inquiété en finale. Guillaume De-Ridder et l'Américain Tanner Whitten, qui est ironiquement l'éclaireur de Raymond dans le championnat Global Rallycross, a terminé au troisième rang.
Raymond était bien heureux puisqu'à sa dernière présence en Mauricie, en 2015, il avait terminé deuxième.
«C'était une course importante pour moi parce que c'est à Trois-Rivières que j'avais fait mes premiers pas dans cette catégorie. Je pense que ça va très bien pour moi ici», a souligné le meneur au championnat.
Finalement, en motocross, Gage McAllister a imité ses exploits de l'année dernière en signant une victoire convaincante, avec six secondes d'avance. Il avait fait de même en 2016. D'ailleurs, l'Américain a remporté les quatre épreuves auxquelles il a pris part cette saison.