Les participants de rallycross ont pu s'initier au football canadien, vendredi, en compagnie des joueurs des Alouettes de Montréal. Sur la photo, le centre Luc Brodeur-Jourdain remet le ballon au pilote français Sébastien Loeb.

Les Moineaux au GP3R

L'instant de quelques heures, le monde du sport automobile et du football canadien n'ont fait qu'un, vendredi, à quelques pas des paddocks du Championnat du monde de Rallycross du GP3R.
Les pilotes de la série européenne ont eu l'opportunité de s'initier à un sport qui leur est peu familier sur le Vieux continent, en compagnie des joueurs des Alouettes de Montréal. Le terrain de l'école secondaire des Pionniers a été l'hôte d'un enchaînement d'ateliers qui permettaient aux coureurs de découvrir le football à trois essais en compagnie du joueur de ligne offensive québécois Luc Brodeur-Jourdain, du botteur Boris Bede et du receveur de passes B.J. Cunningham.
«Je ne connais pas beaucoup le football canadien, mais c'est une opportunité pour nous de rencontrer des professionnels d'un autre sport. Nous avons l'occasion d'échanger un peu et de pratiquer quelques séquences avec eux, ça nous permet de sortir de la routine», indiquait le renommé pilote de rallye français Sébastien Loeb.
«C'est un baptême pour moi, indiquait pour sa part Brodeur-Jourdain. J'en suis à une première expérience au GP3R. Je ne suis pas le gars qui est le plus dans son élément en ce moment, mais j'apprécie vraiment l'activité. Ça nous permet de faire de belles rencontres et d'en apprendre plus sur le mode de vie de ces gars-là».
Au cours de ce mariage interdisciplines, Loeb et ses homologues ont pu confronter à un contre un Brodeur-Jourdain, afin de tenter de se rendre au quart-arrière. Les pilotes se sont vite rendus à l'évidence qu'il était loin d'être une mince tâche d'enlever de son chemin un centre de 6 pi 2 po et 302 livres.
À quelques mètres de là, d'autres participants de rallycross tentaient leur chance sur des bottés de précision en compagnie de Bede. Certains ont réussi des placements de 20 verges, à leur grand plaisir, mais l'ancien botteur du Rouge et Or de l'Université Laval a vite rappelé à ses apprentis qui était le maître, en leur démontrant l'étendue de la puissance de sa jambe droite. Finalement, les pilotes se sont familiarisés avec quelques tracés de passe et devaient capter les relais de B.J Cunningham qui, pour un receveur, possédait un très bon bras.
Originaire de Toulon, en France, Bede provient d'un endroit où la course automobile est très populaire. Ce dernier a déjà suivi cette discipline de façon plus assidue dans le passé et l'activité de vendredi lui a permis de faire la connaissance d'un athlète assez connu dans son pays natal.
«Avec le football, je n'ai plus vraiment le temps de suivre la course automobile, mais j'essaie de me tenir au courant. C'est très spécial de pouvoir se retrouver sur le même terrain que Sébastien Loeb, ce n'est pas donné à tout le monde. Je n'ai pas hésité à prendre part à l'activité, je vais m'en rappeler longtemps», affirmait-il.
De l'optimisme pour la suite
Avec un rendement de deux victoires contre quatre défaites, les Alouettes ne connaissent pas le début de saison escompté. L'attaque a été plutôt timide lors des premiers matchs de l'équipe et malgré une bonne tenue de la défense, celle-ci n'a pas été en mesure de réaliser de gros jeux déterminants avec seulement une interception et six sacs du quart en autant de sorties.
Les choses se sont toutefois replacées derrière le ballon lors de la dernière rencontre et la chimie entre Darian Durant et ses receveurs commence à se faire sentir. Le pivot a enregistré 348 verges par la voie aérienne en plus d'amasser deux passes de touché. 
Brodeur-Jourdain, qui fait partie du quintette ayant la tâche de protéger Durant, a bon espoir de voir les siens connaître du succès prochainement.
«Nous progressons de match en match, mais, malheureusement, notre fiche ne reflète pas les accomplissements que l'on fait sur le terrain. Les choses vont se replacer dans les prochaines semaines j'en suis certain».
À la suite de leur visite au GP3R, les trois porte-couleurs des Moineaux retourneront à Montréal rejoindre leurs coéquipiers à l'entraînement demain. Les hommes de Jacques Chapdelaine profiteront d'une semaine de repos pour apporter des ajustements, en vue de leur prochain match de la saison qui aura lieu le vendredi 11 août au stade Percival-Molson, face aux Argonauts de Toronto.