La pluie a joué les trouble-fête, samedi matin, au GP3R.

La pluie double les pilotes

Les premières heures du 48e Grand Prix de Trois-Rivières ont été perturbées par une forte pluie, samedi avant-midi.
C'était l'heure du grand nettoyage, samedi matin, sur le site du GP3R.
Dame Nature a ainsi contrecarré les plans des organisateurs, qui devront remodeler l'horaire de la journée de samedi.
Les pilotes de toutes les séries ont eu le temps de tester leur véhicule pour une période d'essais, mais vers 10 h 30, de violentes averses ont forcé tous les participants à retourner dans les puits.
Dame Nature a ainsi contrecarré les plans des organisateurs, qui devront remodeler l'horaire de la journée de samedi afin de pouvoir présenter, au minimum, les séances de qualifications initiales prévues, dont en rallycross, l'épreuve reine de la première fin de semaine.
C'est la cinquième fois depuis 1967 qu'une telle averse est constatée sur le site du parc de l'Exposition, au cours du GP3R. Ce fut aussi le cas en 1972, 1978, 2004 et 2012. Il y a cinq ans, la météo avait fait des siennes quelques minutes seulement avant le début de la course de la série NASCAR.
L'action a repris vers 13 h 30 samedi. Le site du GP3R ouvrira ses portes gratuitement au public à compter de 17 h 30, alors que des courses figurent au menu en soirée, notamment en Superquads et en Supermoto.
Il sera aussi possible de contempler les véhicules côte à côte, dans lesquels on retrouve, entre autres, Andrew Ranger et le favori local Marc-Antoine Camirand. Inscrit dans cette catégorie, le frère du champion de Formule 1 Lewis Hamilton, Nicolas, n'a même pas eu le temps d'effectuer un tour complet avnat d'entrer en collision avec un muret.
Ranger a réalisé le meilleur temps de la première séance d'essais en côte à côte, devant Camirand.
Dans le Championnat mondial de rallycross, le meneur du classement général Johan Kristoffersson a été le plus rapide avec un temps de 49,635 secondes, à plus de deux secondes du record de piste détenus par Timur Timerzyanov. Suivent dans l'ordre le Français Sébastien Loeb et le Norvégien Petter Solberg.