Gérard Milette et sa femme, Suzanne Poirier, ont construit le véhicule qui permet au résident de Saint-Étienne-des-Grès de connaître une belle carrière en courses d’accélération.

Courses d’accélération: Gérard Milette honoré

TROIS-RIVIÈRES — Lors de la troisième édition de son gala annuel qui se tenait le 18 novembre, le Temple canadien de la renommée en courses d’accélération a procédé à l’intronisation de 22 nouveaux membres, dont quatre Québécois. Gérard Milette, de Saint-Étienne-des-Grès, figure parmi ceux-ci.

Le coureur professionnel, qui a amorcé sa carrière en 1989, compétitionne depuis plusieurs années dans le circuit NHRA aux États-Unis. Depuis, il a remporté les épreuves d’Indianapolis en 2015 et de Charlotte en 2016. Il a également mérité le prix de «Best Engineering» pour sa voiture en 2010 et en 2016. Une distinction importante pour le principal intéressé puisque c’est sa femme, Suzanne Poirier, et lui qui ont construit son véhicule.

«C’est tout un honneur d’être reconnu comme l’un des meilleurs coureurs au Canada. Ça n’a pas toujours été facile, j’ai eu un gros accident et j’ai dû repartir à zéro, car je n’avais plus de véhicule. Aux États-Unis, c’est comme si les gens m’avaient adopté. Là-bas, le sport automobile est très populaire, mais ici personne n’en parle. C’est donc agréable de voir que mon travail est reconnu», indique-t-il. 

Afin d’obtenir une nomination au Temple canadien de la renommée en courses d’accélération, les candidats doivent avoir pris une part active dans le milieu au niveau le plus élevé de leur catégorie pendant plus de 25 ans et avoir grandement contribué à ce sport. À ce jour, 61 Canadiens ont été intronisés.

«Chaque personne intronisée au Temple de la renommée apporte sa pierre à l’édifice et assure l’héritage du sport de la course d’accélération. C’est un honneur d’accueillir ces légendes et de célébrer ensemble leurs exploits», explique le fondateur John Scotti.