Une Dallara de l'écurie Wolf Racing est exposée au parc de l'Exposition cette fin de semaine, à quelques mètres de la Bâtisse industrielle.

Comme si Gilles y était

Il y a 40 ans, Gilles Villeneuve participait au GP3R pour la dernière fois de sa carrière. Le mythique pilote avait déniché deux volants en 1977: un en Formule Atlantique, l'autre dans la nouvelle série Can-Am, qui ferait le bonheur des amateurs de courses en Mauricie pendant quelques années.
Justement, cette voiture de la Can-Am, une Dallara de l'écurie Wolf Racing, est exposée au parc de l'Exposition cette fin de semaine, à quelques mètres de la Bâtisse industrielle.
Après avoir reçu l'aval de son propriétaire, un collectionneur de la Nouvelle-Zélande, le musée Gilles-Villeneuve a initié les démarches afin d'amener la Dallara à Trois-Rivières.
Le père de Jacques a roulé dans cette voiture en quatre occasions. Road America, Watkins Glen et Mosport faisaient aussi partie de la liste.
Selon les informations diffusées par le musée, il s'agissait du premier contrat «payant» de Gilles Villeneuve: 2500 $ par course.
Sur la piste, il n'a pas été en mesure de compléter l'épreuve de 1977 en Can-Am dans les rues de la ville. Patrick Tambay s'était imposé.
Villeneuve, qui en était à son cinquième et dernier GP3R, reviendrait pour l'édition de 1980, mais comme spectateur. Une entrée spectaculaire, se rappelleront certains, en hélicoptère!
Entreposée pendant plusieurs années, la Dallara a été achetée par le pilote Dino Crescentini, qui a aussi pris part aux Jeux olympiques de Lillehammer (1994) sous les couleurs de Saint-Marin en bobsleigh. Cresentini s'est tué à bord de son bolide, en juin 2008, sur le circuit de Mosport. La Wolf Dallara fut reconstruite par la suite.