Sports

Rallycross: un arrêt aux États-Unis pour le Championnat du monde

Trois-Rivières ne sera plus le seul arrêt du Championnat du monde de rallycross en 2018.

Pour la première fois, le Championnat fera un arrêt aux États-Unis, plus précisément à Austin au Texas sur le Circuit des Amériques, le même qui a accueilli la Formule 1 le week-end dernier. Un tracé en terre battue sera ainsi aménagé entre les virages 12 et 15 de l’actuelle piste, une portion sinueuse entourée d’estrades et qualifiée d’idéale pour le rallycross. 

«Les États-Unis étaient sur notre radar depuis 2014 mais nous voulions attendre le bon moment. Nous avons eu des discussions avec plusieurs circuits à travers le pays, mais le Circuit des Amériques partage notre vision et peut nous permettre de bâtir un complexe de rallycross de qualité mondiale», souligne le directeur du championnat, Paul Bellamy.

La course aura lieu les 29 et 30 septembre, soit près de deux mois après le Grand Prix de Trois-Rivières. Le calendrier 2018 du Championnat mondial, qui sera dévoilé mardi, comptera 12 épreuves, dont 3 hors de l’Europe.

«C’est une super bonne nouvelle pour le rayonnement de la série. En plus, ça va améliorer les chances que les manufacturiers mettent en vedette des modèles que les gens de chez nous connaissent et reconnaissent», se réjouit le directeur général du GP3R, Dominic Fugère.

Grand Prix de Trois-Rivières

Un succès sur toute la ligne

Dominic Fugère est un bon joueur de poker. Tout en concédant que les chances n'étaient pas de son côté avant le début de la fin de semaine, il savait pertinemment qu'il avait encore une mince possibilité de l'emporter sur les prévisions de la météo.
«On a battu une paire d'as», a lancé le directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières, quelques heures après la conclusion d'une 48e édition couronnée de succès... et de soleil!

Grand Prix de Trois-Rivières

Camirand sur le podium

À sa troisième épreuve de la saison, Marc-Antoine Camirand a été en mesure de résister à la compétition derrière lui pour grimper sur le podium, et ce, pour une deuxième fois cette saison. Une performance inspirante à la maison pour celui qui espère disputer une saison complète en 2018.
Qualifié troisième, le Léonardais a ainsi terminé l'épreuve là où il l'a commencée. Mais ça ne l'a pas empêché de se battre avec les meneurs. Dès le premier virage, il s'est emparé de la deuxième place devant l'éventuel vainqueur, Alex Tagliani.

Grand Prix de Trois-Rivières

Coupe Nissan Micra: week-end difficile pour King

Installé en tête du championnat de la Coupe Nissan Micra, Kevin King espérait accentuer son avance lors des deux courses présentées devant ses partisans au circuit trifluvien. Il s'est passé exactement le contraire.
Les deux séances de qualifications n'ont pas été au goût du Trifluvien, qui s'est élancé septième à deux occasions. La première course s'est relativement bien déroulée, et il a grimpé sur la troisième marche du podium, devancé par Stephan Rzadzinski et Olivier Bédard. La deuxième course a tourné à la catastrophe dès le départ.

Grand Prix de Trois-Rivières

L'université de la course

Il y a de multiples façons d'apprendre la course automobile. Certains l'ont fait à la piste en famille, d'autres en compagnie d'un entraîneur. Mais pour Alex Labbé, c'est à l'université qu'il apprend à peaufiner son art.
Depuis l'an dernier, le pilote de Saint-Albert, près de Victoriaville, étudie à l'Université Northwestern Ohio (UNOH), située à Lima, dans un programme de haute performance en course automobile. Il sera ainsi en mesure d'obtenir son diplôme en la matière l'an prochain. Le programme s'adresse autant aux coureurs sur ovale que sur circuit routier, ainsi que pour les courses d'accélération et sur terre battue, mais ne vise pas à améliorer les qualités de pilote des étudiants. C'est plutôt le côté mécanique des bolides qui importe.

Grand Prix de Trois-Rivières

«Gagner ici était un travail ardu»

Tommy Kendall n'avait pas mis les pieds en ville depuis 13 ans. À le regarder fraterniser avec les bénévoles et certains pilotes, il était dû!
«Si j'avais à choisir ma course favorite à vie, j'hésiterais entre le Grand Prix de Trois-Rivières et Road America, au Wisconsin», admet sans détour l'Américain de 50 ans, qui fut l'une des têtes d'affiche du GP3R dans les années 90 en vertu de ses succès en série Trans-Am. On parle de quatre championnats et 28 victoires, dont trois en Mauricie.

Grand Prix de Trois-Rivières

Le Doc Hébert a trouvé un remède!

Un seul podium en trois courses: Jocelyn Hébert a connu des jours plus glorieux au Grand Prix dans sa longue et fructueuse carrière. Mais sa deuxième place de samedi, au terme de la seconde épreuve de trois du Championnat canadien de voitures de tourisme, relève d'un petit exploit.
Non seulement ce podium revêt une signification particulière - c'était son 21e, ce qui lui permettait de rejoindre temporairement Marc-Antoine Camirand au sommet du palmarès dans l'histoire du Grand Prix -, le Doc a dû se débattre avec une voiture sans direction assistée.

Grand Prix de Trois-Rivières

Barrette défie le maire Lévesque!

La campagne électorale municipale n'est pas encore commencée à Trois-Rivières, mais Yves Lévesque s'est fait un ennemi de taille ce week-end. Michel Barrette a défié le maire de Trois-Rivières à un duel sur la piste l'année prochaine au Grand Prix de Trois-Rivières.
On ne sait pas exactement ce qu'a pu dire le premier magistrat à propos du comédien, mais Barrette a été piqué au vif et l'a partagé avec les milliers de personnes qui s'étaient déplacées samedi soir au centre-ville pour assister à son spectacle.

Grand Prix de Trois-Rivières

Tagliani s'impose en NASCAR Pinty's

Même une bronchite n'allait pas arrêter Alex Tagliani. Après une semaine d'enfer, le Québécois a survolé le circuit de Trois-Rivières pour signer sa première victoire en NASCAR Pinty's dans les rues de la cité de Laviolette.
Malade depuis quelques jours, Tagliani devait subir des traitements avant chaque course afin d'être en mesure de respirer de façon convenable. Ça ne l'a pas empêché d'imposer un rythme infernal à tous ses poursuivants après quelques tours.