Louis-Philippe Dumoulin compte bien trouver les meilleurs réglages pour sa voiture afin de l’emporter et ainsi conserver sa première place au classement des pilotes de la série Nascar Pinty’s.

GP3R: Dumoulin veut revivre 2014

TROIS-RIVIÈRES — Les facteurs météorologiques ne compromettront pas les courses de la 49e édition du Grand Prix de Trois-Rivières. Ce sont donc les pilotes en piste qui seront les seuls maîtres du spectacle, comme ce fut le cas vendredi soir, en ouverture de compétition et dans un décor enchanteur, le coucher de soleil aidant.

Comme en 2014, l’un des favoris de la foule, Louis-Philippe Dumoulin, arrive dans sa cour en tête du championnat le plus prestigieux du GP3R, celui de la série NASCAR Pinty’s.

Et à l’instar d’il y a quatre ans, rien n’est joué pour le conducteur de la voiture 47. Le plateau sera relevé encore cette année. Pas de place pour «ceux qui traînent le lunch», comme dirait Jacques Villeneuve.

Il n’y a pas de doute, la série NASCAR Pinty’s aligne les meilleurs pilotes au pays et ceux que les Québécois connaissent le mieux: Alex Tagliani, Andrew Ranger, Marc-Antoine Camirand, Jean-François Dumoulin, Kevin Lacroix et Alex Labbé, pour ne nommer que ceux-là.

À eux s’ajoutent le Français Frédéric Gabillon, présent en ville grâce à un partenariat avec l’équipe de J.-F. Dumoulin. Gabillon mène le championnat européen de NASCAR. Plusieurs réguliers de la série en provenance de l’Ontario se retrouveront aussi dans le rétroviseur des Québécois.

Même s’il n’aime pas comparer ses performances aux éditions précédentes, L.-P. Dumoulin tentera de s’inspirer de sa prestation d’il y a quatre ans. La victoire dans les rues de sa ville avait conforté sa première position au classement, en route vers un premier championnat de NASCAR à la fin de la saison.

«À Trois-Rivières, c’est important de ménager la voiture, car le circuit est difficile sur les freins et la mécanique en général. Si tu réussis de bons temps aux essais libres et en qualifications, tu améliores tes chances», analyse Dumoulin, encouragé par les résultats obtenus depuis le mois de mai. Il a d’ailleurs gagné à Edmonton en juillet.

Ça sentait le gazon dans la voiture du maire
Ils ne se battront pas pour la victoire, mais Michel Barrette et Yves Lévesque continueront d’alimenter les discussions tout au long de la fin de semaine, lors des deux courses de la Coupe Nissan Micra (samedi matin et dimanche matin).

Le premier round, dans le cadre des qualifications de vendredi, fut à l’avantage du célèbre humoriste, 21e au terme de la séance.

Michel Barrette et Yves Lévesque ont fait leurs premiers tours lors des qualifications de la série Nissan Micra vendredi. Le maire n’a pu boucler un seul tour, sa voiture terminant dans les pneus du deuxième virage.

Le maire, lui, n’a pas été en mesure de boucler un tour. Sa voiture a terminé sa course dans le mur de pneus, dès le deuxième virage, près de la porte Duplessis...

Le gagnant du duel, c’est-à-dire celui qui réalisera la meilleure performance des deux, verra son adversaire tondre le gazon du parc Champlain, au centre-ville de Trois-Rivières.

Avec une tondeuse manuelle, il faut le rappeler.

«Ça commençait déjà à sentir le gazon dans ma voiture avant le départ», avouait le premier magistrat, pour qui rien n’est perdu.

Lors des essais, à peine deux secondes séparaient les deux vétérans. «J’avais deux pneus neufs du côté droit. On ne m’avait pas averti que ça glissait comme sur des patins! Ils ont ri de moi, mais je serai prêt samedi.»

La première course aura lieu à 10 h 25 tandis que la deuxième est prévue dimanche, à 11 h 15.

À faire au centre-ville

20 h Spectacle Étienne Dano

20 h 30 Spectacle Travis Cormier

22 h La Magie des Feux

22 h 30 Spectacle Beatz