Les dirigeants du Grand Prix de Trois-Rivières ne s'inquiètent pas de l'arrivée de la série Global Rallycross Championship dans la capitale fédérale.

Global Rallycross Championship à Ottawa: pas d'inquiétude au GP3R

Le Canada fêtera ses 150 ans à Ottawa cet été au son des bolides de rallycross. La série Global Rallycross Championship (GRC) y fera son seul arrêt hors des États-Unis. Pour la première fois, le Grand Prix de Trois-Rivières aura de la compétition au pays dans cette discipline, ce qui ne semble pas inquiéter son directeur général, Dominic Fugère.
«Nous ne sommes pas surpris, nous le savions depuis longtemps que le GRC s'en venait au Canada. Il se cherchait un promoteur. Comme le Crashed Ice s'est bien déroulé, j'imagine que Red Bull a voulu revenir à Ottawa», souligne Fugère à propos de la compagnie de boissons énergétiques, principal commanditaire du GRC.
Depuis 2014, les bolides du Championnat mondial de rallycross FIA font un arrêt en Amérique du Nord à Trois-Rivières. À l'époque, le GP3R avait aussi été en négociation avec le GRC, mais avait finalement décidé de se tourner vers le penchant international.
«Le GRC, c'est une série qui est nationale, ce n'est pas un championnat du monde. C'est comme la Ligue américaine, alors que nous, c'est la Ligue nationale de hockey. La preuve, c'est que les pilotes qui ont dominé dans le GRC doivent se battre pour bien se classer dans le Championnat du monde. Ken Block en est le meilleur exemple.»
Fugère ne perçoit donc pas cette manche canadienne du GRC comme une menace pour ses ventes aux guichets, et ce, même si l'épreuve ottavienne aura lieu un mois et demi avant la sienne, soit les 17 et 18 juin. Il y voit plutôt une occasion de développer la discipline au Canada.
«C'est certain que je vais aller voir, dit-il. Ce qui est important pour nous, c'est de garder notre morceau de tarte, mais aussi que la tarte grossisse. L'événement d'Ottawa peut créer de l'intérêt, et si on ajoute à ça la Formule 1, Lance Stroll et la Formule électrique, ça démontre que le sport automobile est en santé.»
À l'image de Trois-Rivières, un circuit devra être aménagé afin d'accueillir le rallycross, tracé qui se déroulera en partie sur le tarmac de l'aéroport Rockcliffe.
Le prix des billets est aussi similaire entre les deux événements. Le programme de soutien n'a pas été annoncé.