Raphaël Gladu

Gladu mène la charge

Alors que l'hiver tarde à céder le plancher au printemps, pour permettre à la neige de déserter les terrains de baseball, quatre joueurs de la région s'amusent sur les losanges depuis déjà plusieurs semaines au sud de la frontière. Portrait des Mauriciens à l'oeuvre dans les circuits universitaire et collégial américains.
Raphaël Gladu
Bulldogs de Louisiana Tech (NCAA, div. 1)
Brillant à sa première campagne dans le meilleur réseau de baseball amateur aux États-Unis, Gladu a repris là où il avait laissé l'an dernier avec Louisiana Tech, dans l'espoir d'attirer suffisamment les regards des recruteurs et obtenir une chance chez les professionnels.
Après un départ en demi-teinte, le joueur-étoile des Aigles juniors a retrouvé son erre d'aller à la plaque. Utilisé comme voltigeur au champ gauche chez les Bulldogs, le Trifluvien montre désormais une moyenne de ,299 avec quatre circuits, 22 points produits et 27 points marqués en 24 matchs.
«Il est utilisé à toutes les sauces. À titre d'exemple, l'autre jour, il s'est sacrifié au bâton en milieu de match avant de revenir en neuvième manche pour frapper le circuit égalisateur. Ça démontre bien sa polyvalence», explique son entraîneur chez les Aigles juniors, Jean-Philippe Lemay.
«On lui souhaite de se faire repêcher cette année ou encore de signer un contrat chez les pros. Avec LA Tech, il se retrouve au sein d'une équipe qui est à maturité et où les aspirations sont grandes», ajoute le grand manitou des Trifluviens juniors.
Jean-François Dionne
Jean-François Dionne
Norse de l'Université Northern Kentucky (NCAA, div. 1)
Après avoir vécu quelques déceptions au terme de son stage junior avec les Aigles, le lanceur Jean-François Dionne a finalement vu ses efforts être récompensés au cours des derniers mois alors que le Norse de l'Université de Northern Kentucky lui a ouvert ses portes, en première division de la NCAA.
Le droitier de 6 pi 4 po, qui avait aussi porté les couleurs des Thunderbirds de New Mexico dans les rangs collégiaux, a d'ailleurs signé sa première victoire au sein du prestigieux réseau universitaire américain, le 19 mars. En 12 manches lancées, il affiche une moyenne de 6,75 en plus d'avoir réussi six retraits au bâton et permis deux buts sur balles.
«Sa persévérance lui a permis de s'accrocher à l'espoir de jouer dans la NCAA. L'été dernier, il n'avait pas relâché son entraînement malgré les embûches qu'il avait rencontrées pour faire le saut dans la NCAA. Ça lui a permis de guérir ses blessures et arriver en pleine forme à Northern Kentucky», raconte Lemay.
Francis Désilets
Francis Désilets
Bulldogs du Collège Clarendon (NJCAA, div. 1)
Nommé sur l'équipe d'étoiles de sa conférence en 2016, le joueur originaire de Saint-Maurice commence à retrouver ses repères au bâton, après un lent début de saison.
Employé au champ extérieur chez les Bulldogs, Désilets dispute sa deuxième saison au Texas. En 24 matchs, sa moyenne pointe maintenant à ,341 en plus de ses 28 coups sûrs - dont trois triples -, 22 points produits et 16 points marqués.
«Il a raté des précieuses semaines de baseball à l'automne alors c'est normal qu'il ait mis du temps à se mettre en marche. Mais tout est rentré dans l'ordre et il frappe très bien», note Lemay.
Christopher Bellemare
Christopher Bellemare
Indians du Collège McCook Community (NJCAA div. 1)
À sa première année aux États-Unis, Bellemare continue de s'adapter au nouveau calibre de jeu. Habitué de patrouiller le champ extérieur, il a été muté au premier coussin avec les Indians, où il agit comme partant.
«Il fonctionne par séquence depuis son arrivée à McCook. Il a des hauts et des bas mais avec son éthique de travail irréprochable et avec sa passion pour le baseball, il va réussir à s'ajuster à la qualité des lanceurs de cette ligue», prévoit son entraîneur avec les Aigles juniors.
En 15 matchs, Bellemare frappe pour ,186 avec 8 coups sûrs - dont deux circuits - six points marqués et sept points produits.
Deux autres Aigles
Outre les quatre Mauriciens de souche, deux autres joueurs rattachés aux Aigles juniors poursuivent leur développement au pays de l'oncle Sam. Échangé à Trois-Rivières en fin de saison l'an passé, le lanceur Frédérick Fauteux a retrouvé Francis Désilets cet hiver avec les Bulldogs du Collège Clarendon. À ses premiers pas dans le réseau collégial américain, le gaucher de 22 ans montre un dossier de deux victoires et une défaite en plus d'afficher une moyenne de 6,11.
Enfin, nouvellement membre des Aigles au cours de la saison morte, le receveur Jean-Philippe Martin se trouve présentement en Iowa avec les Chargers de l'Université Briar Cliff, en première division de la National Association of Intercollegiate Athletics (NAIA).
D'abord employé en tant que réserviste, l'ancien des Guerriers de Granby a gagné la confiance des entraîneurs au cours des dernières semaines en obtenant davantage de responsabilités. En 14 matchs, le receveur reconnu pour ses habiletés défensives affiche une moyenne de ,267 avec 8 coups sûrs, dont deux circuits, et 12 points produits.