Après une première saison remarquée chez les Aigles dans les rangs professionnels, Raphaël Gladu jouera pour les Cascades de Shawinigan cet été.
Après une première saison remarquée chez les Aigles dans les rangs professionnels, Raphaël Gladu jouera pour les Cascades de Shawinigan cet été.

Gladu et Brown joueront à Shawinigan

SHAWINIGAN — Pendant que les Aigles et les Capitales ruminent encore le dénouement malheureux du projet de baseball professionnel estival à Trois-Rivières et Québec, des équipes de la Ligue de baseball majeur du Québec, elles, se frottent les mains à l’idée d’ajouter des joueurs d’impact à leur alignement. À Shawinigan, Raphaël Gladu et Francis Désilets joindront les rangs des Cascades. Tôt mardi, Steve Brown a également confirmé son arrivée. Une prise de taille pour la bande à Matthew Rusch.

Les sports mineurs sont déconfinés depuis quelques semaines. Certaines ligues récréatives pour adultes ont aussi redémarré. La LBMQ, à l’image du circuit junior élite, lancera ses activités dans les jours à venir.

Finalistes des séries de 2019, les Cascades de Shawinigan se rendront à Thetford Mines dimanche, pour une reprise du choc ultime de l’automne dernier. Le gérant Rusch dit avoir complété à 90% la composition de son club.

Au cours de la conférence de presse des Aigles annonçant l’annulation de leur saison 2020, Gladu a envoyé un texto aux Cascades, vendredi, pour officialiser sa présence dans l’équipe.

Il y a quelques années, il avait été un choix de première ronde des Shawiniganais au repêchage de la LBMQ. Le Trifluvien a évolué dans le réseau affilié des Mets de New York, avant de s’imposer comme l’un des meilleurs joueurs des Aigles, l’été passé dans la Ligue Can-Am.

Rusch a aussi réussi à Steve Brown, l’une des premières vedettes de la franchise trifluvienne, d’emprunter le même chemin, sur l’autoroute 55 en direction nord. Brown a porté les couleurs des Champions d’Ottawa en 2019. Les Cactus de Victoriaville miseront quant à eux sur David Glaude et Karl Gélinas, des Capitales de Québec.

«C'est une excellente acquisition pour nous», reconnaît Rusch, qui a eu Brown comme coéquipier à Trois-Rivières de 2014 à 2017. Les deux ont savouré le championnat de 2015 de la Ligue Can-Am ensemble.

«Déjà, d’ajouter Raphaël, c’est bon. Nous sommes aussi très heureux de revoir Francis Désilets. Je crois que les spectateurs seront les grands gagnants dans tout ça.»

Brown a frappé pour une moyenne supérieure à ,300 lors de sa dernière saison, dans la Ligue Can-Am.

«J’ai été impressionné par le calibre de jeu de la LBMQ lors des dernières séries éliminatoires, a mentionné Brown. Cette ligue m’offre la possibilité de continuer de jouer au baseball dans un calibre intéressant dans un environnement familial et plus décontracté. Avec l’arrivée prochaine de notre premier enfant prévue pour décembre, je ne pouvais espérer meilleur scénario pour me permettre de demeurer près de la maison.»

L’entraîneur-chef des Cascades, Matthew Rusch, a convaincu Steve Brown d’évoluer à Shawinigan. Ce dernier a été l’un des meilleurs joueurs des Aigles dans la Ligue Can-Am, entre 2013 et 2016.

250 personnes au parc Réal-Dufresne?

Parlant de spectateurs, les Cascades et la Ville de Shawinigan prévoient que le parc Réal-Dufresne peut accueillir entre 200 et 250 personnes dans le contexte actuel de la distanciation physique d’au moins 2 mètres.

On se souvient qu’à l’automne 2019, les finalistes de la LBMQ ont reçu les encouragements de quelque 1000 amateurs pour le match ultime du championnat, perdu aux dépens des Blue Sox.

«Nous ne pourrons pas avoir autant de monde. D’un autre côté, on sait que les plus fidèles seront au rendez-vous. S’ils le veulent, il risque d’y avoir de la place pour eux à nos matchs locaux», de dire Rusch.

L’affiliation de la ligue avec Baseball Québec lui assure le statut de circuit amateur, ce qui permet de présenter les matchs devant public. C’est sur l’un de ces points que les Capitales et les Aigles n’ont pu s’entendre avec la Santé publique. Les deux équipes professionnelles souhaitaient organiser des rencontres devant 800 à 1000 personnes, dans des stades qui peuvent en asseoir plus de 4000.

Au Québec, les festivals et autres grands événements sont annulés jusqu’au 31 août, alors que les sports professionnels et semi-professionnels doivent se tenir à huis clos. Cette décision touche les activités du Canadien, des Alouettes, de l’Impact, mais aussi des Aigles et des Capitales, alors que les Cascades et les Aigles juniors ne sont pas visés.

«Je nous considère chanceux de pouvoir jouer au baseball cet été, c’est vrai», admet Rusch, qui comprend la frustration ressentie par les Aigles.

«Cela m’a surpris et déçu, d’autant plus que nous voyons des matchs dans l’Association américaine être disputés en ce moment aux États-Unis, devant 2000 fans! Ils respectent pourtant la distanciation.»

Chez les Cascades, la fébrilité commence à gagner les joueurs. On a aussi bien hâte de voir comment les équipes et les municipalités géreront le dossier des vestiaires et des douches.

«D’autant plus que la saison commencera durant une canicule, si les prévisions se confirment», fait valoir Jean-Philippe Morin, de l’organisation des Cascades.

Francis Désilets sera de retour à son poste chez les Cascades, dont la saison se met en branle dimanche prochain à Thetford Mines.

«À Shawinigan, on aimerait autoriser l’accès aux douches, en arriver à quelque chose de satisfaisant pour les joueurs, notamment les équipes adverses, tout en nous assurant de la sécurité de tous. Dans cette crise, il faut apprendre à gérer le risque.»

Les Cascades lanceront leur saison écourtée à domicile le vendredi 17 juillet, contre Montréal.