Marc-Antoine Gélinas s’est dressé devant les joueurs de l’Assurancia.

Gélinas procure un point aux Draveurs

Trois-Rivières — Marc-Antoine Gélinas s’est assuré que son club ne soit pas blanchi ce week-end. Après une dure défaite de 5-2 à Jonquière, les Draveurs ont récolté un point grâce aux prouesses de leur homme masqué, dans un revers de 5-4 subi en fusillade samedi soir face à l’Assurancia de Thetford Mines.

La performance de Gélinas était sur toutes les lèvres tard samedi soir au Colisée. Le Trifluvien a stoppé 32 rondelles, la majorité venant de l’enclave. Non, les Draveurs n’ont pas offert une clinique en défensive à leurs partisans. Sans Gélinas, la soirée aurait pu tourner au cauchemar. «Celui qui compte les tirs ici devrait boire du Red Bull», lançait le pilote de l’Assurancia Bobby Baril. 

«Nous avons beaucoup plus de tirs que ça. Je lève mon chapeau à Gélinas, il a été fantastique. Dans les faits, c’est un match qui aurait pu se terminer 12-3 pour nous. C’est dire à quel point il a été incroyable», ajoutait Baril.

Son vis-à-vis Alain Côté convenait lui aussi que son homme masqué venait de lui fournir toute une performance. 

«Mais on commence à s’y habituer. Depuis qu’il a le rôle de gardien numéro un, il est comme ça! Il y a pris goût et il ne veut pas que ça s’arrête. Je n’ai rien contre ça», souriait l’entraîneur-chef des Draveurs, qui croyait que les quelque 500 amateurs réunis au vétuste aréna en avaient eu pour leur argent. 

«Nous aussi, offensivement, on a généré bien des chances de marquer. Ça patinait des deux bords. Ce fut un bon spectacle. Ceux qui étaient là vont revenir.»

Contrairement à l’Assurancia par contre, les Draveurs n’ont pas été en mesure d’extraire le maximum de lancers de leurs chances de marquer. Trop de dentelle. «Les gars cherchaient trop le jeu parfait», convenait l’entraîneur adjoint Danick Lessard. 

«Ce qui n’est pas la meilleure idée, quand tu n’as pas la chance de pratiquer ensemble souvent. On aurait eu avantage à simplifier nos affaires en attaques», ajoutait Côté. 

Au moins, les Draveurs ont récolté un point, pour ne pas glisser à la queue du classement général. L’Assurancia a mené 4-3 une bonne partie de la troisième période et semblait filer vers une victoire en temps réglementaire quand le nouveau venu Yanick Tifu s’est interposé avec le filet égalisateur dans la dernière minute de jeu. La prolongation n’a pas fait de maître, puis les visiteurs ont mis la main sur le point boni en fusillade.