Gala Sport-Hommage Mauricie: que de succès pour une 38e année

TROIS-RIVIÈRES — Tenu pour la première fois sur le campus de l’UQTR, le Gala Sport-Hommage Mauricie a été couronné de succès pour sa 38e édition, remettant plus d’une vingtaine de prix à des athlètes et organisations sportives de la région s’étant démarqués au cours de la dernière année.

Ils étaient quelque 400 athlètes, familles et dignitaires à avoir répondu présent à l’invitation lancée par la Corporation Sport-Hommage Mauricie. Tout au long de la soirée, les honneurs lancés aux sportifs se sont succédé, ne manquant pas de faire sourire la foule, qui a pu se délecter d’un repas pendant ce temps. Les objectifs de l’équipe d’organisation ont donc aisément été atteints selon le président de la Corporation, André Beauchesne. 

«Nous sommes très heureux. Il y a même eu quelques surprises pendant la soirée, qui ont pu mettre la table en vue des prochaines années, soit de toutes nouvelles bourses. Elles seront offertes par l’UQTR, qui donnera à son prix le nom de Gerry Rochon, par la Fondation Fusey et par les Cataractes de Shawinigan, qui ont remis leur première bourse lors de cette édition. Ces organismes ont décidé d’investir dans la réussite sportive en Mauricie, ce qui nous comble de bonheur en nous permettant de continuer d’encourager l’excellence.»

Pluie d’honneurs individuels

Très attendus de tous, les prestigieux prix d’athlètes par excellence masculin et féminin de niveau international ont finalement été remis au kayakiste Laurent Lavigne et à la boxeuse Tammara Thibeault. Lavigne faisait face au canoéiste Samuel Frigon et à l’autre kayakiste Vincent Jourdenais dans sa catégorie, tandis que Thibeault, quant à elle, était nommée aux côtés de la nageuse Mary-Sophie Harvey et de la kayakiste Andréanne Langlois.

«Ça fait vraiment du bien de recevoir une reconnaissance comme celle-là alors que je mets autant d’efforts dans mon sport. Ça amorce mon année 2020 de très belle façon. J’ai encore une panoplie d’objectifs à accomplir dans les prochains mois, dont les Jeux olympiques de Tokyo cet été», a soutenu Laurent Lavigne.

Tous les lauréats rassemblés sur la scène aménagée au CAPS de l'UQTR à l'occasion du 38e Gala Sport-Hommage Mauricie.

Au niveau canadien, le hockeyeur Alex Beaucage, le cycliste sur route et piste Mathias Guillemette, la joueuse de soccer et de basketball Mérédith Bélanger ainsi que la patineuse de vitesse Léa Chamberland-Dostie ont été honorés. Ils ont tous ressenti une grande fierté à l’égard de leur prix, qui représente pour eux une belle tape dans le dos les encourageant à ne pas lâcher. 

À l’échelle provinciale, le hockeyeur Vincent Filion, le patineur de vitesse Alexis Bélanger, la joueuse de basketball Aissatou Diop et la nageuse Élodie Mercure ont tous pu repartir à la maison avec un trophée entre les mains.

Guillaume Bénard et Madeleine Beaupré, pour leur part, ont été nommés athlète par excellence ayant un handicap et athlète senior par excellence. Des honneurs qu’aucun d’entre eux n’avait vus venir.

Les Patriotes soccer chaudement récompensés

Forts d’une toute première victoire dans l’histoire de l’équipe lors du dernier Championnat canadien universitaire de soccer, l’équipe de soccer division un des Patriotes a rafflé de nombreuses récompenses au cours de la soirée. En plus d’être sacrée équipe par excellence, la formation trifluvienne s’est vue offrir le prix coup de coeur du jury pour son implication auprès d’un jeune homme devant composer avec un handicap. 

«Cela fait vraiment chaud au coeur de recevoir autant de reconnaissance. Nous en avions également eu énormément au terme du Championnat canadien. On a senti que toute la région était derrière nous. On tient à remercier tous ceux et celles qui nous ont soutenus et qui nous ont permis d’accomplir cette victoire d’équipe grâce à notre grande solidarité», a raconté le joueur Jean-Simon Cournoyer.  

Outre ces deux récompenses collectives, les Patriotes ont vu leur gardien étoile, Félix Clapin-Girard, recevoir le prix d’exploit de l’année grâce à ses performances étincelantes réalisées tout au long de la saison et lors du Championnat canadien. Cette récompense a su grandement surprendre le principal intéressé, qui refuse de s’attribuer tant de mérite pour les succès de sa formation. 

«C’est un honneur pour moi d’avoir reçu un tel prix. Toutefois, il m’est assurément donné grâce au travail solidaire de l’équipe tout au long de l’année. À première vue, cela semble être une belle récompense individuelle, mais il s’agit beaucoup plus d’un trophée collectif», a-t-il tenu à rappeler. 

Félix Clapin-Girard a ressenti un mélange de surprise et de fierté lorsqu'il a entendu son nom retentir dans la catégorie exploit de l'année.

L’autre principal honneur collectif a été obtenu par l’équipe de volleyball juvénile division un des Estacades de Trois-Rivières, qui a causé la surprise cette année en remportant le Championnat provincial. Surprises, mais honorées, les joueuses se sont dites très fières d’avoir pu faire mentir ceux et celles qui n’ont pas cru en leurs chances de réussir. 

Chez les entraîneurs, ce sont Simon Cuillerier-Serre et Yannick Bédard qui ont été décorés des titres d’entraîneur de développement par excellence et d’entraîneur par excellence. Le premier a connu beaucoup de succès cette année en patinage de vitesse alors que le second a accumulé les réussites en cyclisme sur route et piste. 

Par ailleurs, les organisateurs d’événements ont eux aussi connu leur moment de gloire au cours de la soirée. Les bénévoles du tournoi de baseball moustique Le Monstre vert et l’équipe qui s’est occupée de mettre en oeuvre les Championnats de baseball provinciaux de classe A ont toutes deux reçu un trophée. 

Finalement, chez les officiels, Daniel Béchard, qui en est à sa dernière campagne dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, s’est vu offrir le prix d’officiel au sommet de son art.

Plusieurs sports honorés

Cette année plus que jamais, le Gala Sport-Hommage Mauricie a prouvé que la Mauricie est une région qui rayonne dans tous les sports en honorant des athlètes provenant d’une panoplie de milieux sportifs différents, du cyclisme sur route et piste au hockey, en passant par le patinage de vitesse, le soccer et le volleyball, pour n’en nommer que quelques-uns.

«De plus en plus, la région est multidisciplinaire. Cela démontre que nos programmes sportifs ont énormément de profondeur. Que ce soit au niveau secondaire, collégial ou universitaire, nous avons des programmes de qualité, des entraîneurs exceptionnels ainsi que des structures phénoménales qui viennent bonifier l’offre sportive de la région», a mentionné le président de la Corporation. 

Un au revoir aux grands disparus

Au cours de la dernière année, deux hommes ayant eu un impact incommensurable sur le milieu sportif mauricien se sont éteints, soit Gerry Rochon ainsi que Christian Langevin. Pour leur rendre hommage et souligner leur apport sans précédent dans plusieurs organisations sportives régionales, la Corporation Sport-Hommage Mauricie a nommé deux catégories de prix en leur honneur. 

C’est ainsi que les hommages commémoratifs Gerry-Rochon et les coups de chapeau Christian-Langevin ont été remis pour la toute première fois cette année.

Cocktail météo amer

Avec les conditions météorologiques difficiles auxquelles la province a été confrontée cette fin de semaine, il aurait été facile de croire que plusieurs personnalités de marque se seraient vues dans l’obligation de s’absenter de l’événement. Qu’à cela ne tienne, aucune absence de taille n’a été constatée en raison de l’état des routes. De quoi ravir l’équipe d’organisation de l’événement, qui constate par le fait même l’importance que revêt un tel gala pour la Mauricie.

«Ça fait chaud au coeur de voir que nos convives ont bravé des conditions météo pitoyables pour venir nous voir. Ça démontre du même coup qu’ils vivent comme les athlètes, c’est-à-dire qu’ils ne l’ont pas toujours facile et qu’ils doivent parfois faire face à des tempêtes. Les bénévoles, les organisateurs, les dignitaires et les athlètes se sont tous relevé les manches pour se présenter au CAPS de l’UQTR», a témoigné André Beauchesne.

Seuls quelques lauréats n’ont pu se présenter au gala, dont Vincent Filion, le gardien de but des Estacades de Trois-Rivières au niveau midget AAA, qui devait prendre part au camp d’entraînement de l’équipe du Canada en vue des Jeux olympiques de la jeunesse ce week-end à Montréal. Il a reçu le prix d’athlète masculin par excellence de niveau québécois, sport collectif.

Le jeune homme a cependant été représenté par son père, qui a tenu à souligner toute la fierté que peut ressentir un parent d’athlète en voyant son enfant recevoir un tel hommage. «Je suis extrêmement fier de mon fils, c’est mon trésor. Je me fais un devoir de toujours être derrière lui et de l’encourager autant quand tout va bien que quand ça va mal. C’est là que ça devient important de lui faire savoir qu’on est là, qu’on l’aime et qu’on est fiers de lui», s’est exprimé Marc Filion.